[RP] Zcyn

Histoires et aventures role-play (Rappelz, Allods, Aion ou autre jeu)

Re: Biographie RPiste

Messagepar zcyn » Ven 26 Oct 2012 16:41

Zcyn XII

Debriefing


Après une heure de combats intenses, le petit groupe de Villains regagna la sécurité du lobby. Fourbus, griffés, mordus, mais chargés de butin qu’ils entreprirent de s’échanger, pendant que le raid leader leur faisait ses observations.

« - Il y a eu de bonnes choses. Cela vous a mis le pied à l’étrier. Toutefois n’attendez pas à l’avenir que la Guilde vous prenne en charge. Si les raids de donjon vous attirent, n’hésitez pas à rejoindre d’autres équipes. Comme vous l’avez vu, il y a assez de monstres pour tout le monde ! »

« Justement », l’interrompit la rôdeuse tout en échangeant ses cartes de compétence d’Apprivoisement contre la carte de compétence de Frappe centrée du charmeur « On en a tué des dizaines, et on dirait qu’il y en a toujours autant ? »

« - En effet. Scissiparité, parthénogénèse, duplication magique, nos savants hésitent encore. On pense que si tous ceux de la même espèce étaient tués en même temps, ils ne réapparaitraient plus. Mais cela nécessiterait des équipes nombreuses et coordonnées, et il y a tant de salles…
Qu’est-ce de disais ? Ah oui, le charmeur. Un sceptre sur une tortue, c’est moyen. Surtout un sceptre à une main. Moi je dis ça et je ne dis rien, mais bon, donne-lui ta dague et prends le sceptre. N’oubliez pas que vous portez haut l’étendard des Villains. Les monstres sont nos ennemis mais les autres guildes sont nos rivales. »

« Et moi ? » interrogea le mercenaire.

« - Comme je te l’ai déjà dit, déjà amène plus de flèches. Tu as terminé le raid à mains nues, tu as bien dû te rendre compte que l’efficacité était moindre. Ensuite, apprends à viser. La flèche anesthésiante que je me suis prise dans le fondement, le clerc il n’est pas là pour soigner ce genre de blessures. Tiens le clerc, justement. Tes bénédictions durent une demi-heure, j’espère que je ne t’apprends rien ? Et elles drainent beaucoup d’énergie magique à lancer, je ne t’apprends rien non plus ? »

« Oui, euh non, enfin… » bredouilla le clerc qui était en train de négocier ses deux sacs de vagabond contre la carte d’apprivoisement de fée bleue de Zcyn.

« - Bon alors, tu t’assois dans un coin deux minutes avant, personne ne t’en voudra, au lieu de gaspiller ta mana à lancer ta Restauration à pleine puissance pour soigner l’égratignure de Machin, l’écorchure de Truc, ou la panthère de la rôdeuse qui a un poil de travers ! »

Hein ? Mais mon pelage doit absolument rester lisse et soyeux, sinon j’attrape froid, c’est plein de courants d’air ici.

« - J’en étais à qui ? MissPiggy, mais bien sûr. C’était très bien, mon petit chou. Bravo bravo bravo. MissPiggy, ou quand l’élégance rime avec efficacité. Alors oui, il y a eu cet Eclair foudroyant qui est arrivé sur le mauvais mob, mais bon, ça peut arriver à tout le monde, et il avait bougé, ce n’est pas ta faute. C’est juste une question de placement, je te montrerai ça tout à l’heure. Et puis c’est moi aussi, je devrais pouvoir tenir deux mobs à la fois. Qu’est-ce que c’est mourir une fois dans un raid, on me ranime, voilà tout, juste un petit mal de tête passager.
Zcyn, à propose de mourir, à aucun moment le moindre monstre n’a remarqué ta présence. La furtivité c’est bien, mais si quelqu’un doit mourir c’est mieux si ça tombe sur toi, surtout si tu vas faire assa par la suite. Avec un clerc, le mal de rez on le sent passer, mais un sage ou un prêtre il te fait ça aux petits oignons. La prochaine fois on te mettra au frag. »

Zcyn n’entendit même pas. Après de judicieux échanges elle pouvait contempler devant elle cinq sacs de vagabond, six petits éclats de pierres d’âmes, chacun d’une couleur différente, trois cartes de compétence de Frappe centrée et autant de parchemins de retour. Elle songeait à la tête que ferait Fargdun devant toutes ces merveilles.

Image
Petit poney, petit poney,
tu es tout gris et tout petit, petit poney.
Avatar de l’utilisateur
zcyn
 
Messages: 944
Inscription: Jeu 3 Mar 2011 15:26

Re: Biographie RPiste

Messagepar Sorcy11 » Dim 4 Nov 2012 10:56

vraiment, j'ai adoré ^^J'ai tout dévoré en pas longtemps!
Vivement la suite!!! :bravo:
Image Image
Avatar de l’utilisateur
Sorcy11
 
Messages: 65
Inscription: Mar 14 Fév 2012 18:21
Localisation: Tu vois le cimetière là bas?Et bin moi,c'est dans la tombe n°5

Re: Biographie RPiste

Messagepar zcyn » Lun 5 Nov 2012 16:34

Zcyn XIII

Technologie


Le groupe s’était dispersé, la plupart retournant à dos d’ornitho vers Horizon. Zcyn cependant était restée aux abords du donjon, ne laissant aucun répit aux golems de pierre qui peuplaient cette zone aride et poussiéreuse, qui semblait annoncer l‘inéluctable expansion du désert de Cériu vers les collines verdoyantes d’Horizon. A l’éclat de la détermination dans les yeux de la rôdeuse répondait l’éclat métallique des dagues qui tourbillonnaient, frappaient de taille et d’estoc, s’infiltraient dans les interstices des carapaces minérales. En une trentaine de coups la créature s’écroulait dans un fracas dont l’écho se répercutait sur les épaisses murailles du donjon.

« Au suivant, Luerphédon, on continue ! Si j’arrive à les tuer tous, ils ne réapparaîtront plus. »

On pourrait pas faire une pause ? Là ça va faire une heure qu’on est là à attaquer et à courir. Nous les panthères, notre truc c’est plutôt se tapir en embuscade, attendre, épier longuement, comparer à loisir les meilleurs angles d’attaque. Et là, surgir, fondre sur la proie, la mettre en lambeaux puis repartir se mettre à l’affût. Si c’est pour faire de l’abattage à la chaîne, prends un loup, c’est endurant. Forcément, ça ne se sert de ses pattes que pour courir.


La rôdeuse finit par renoncer, cédant au découragement et à la fatigue. Elle s’assit sur les marches près de l’entrée du donjon et chercha dans sa besace une potion rouge.

« C’est inutile, c’est comme écrire des poèmes et les jeter dans un puits. Ah et puis l’ornitho s’est sauvé.»

«- Tu sais, ces trucs que tu as lootés, c’est pas pour rien qu’on les appelle des parchemins de retour. Le but, ce n’est pas de les revendre trois roupies.».

C’était la voix de MissPiggy, qui elle aussi s’était attardée, pour son cours particulier en duo à Clair de lune avec SirWatson, le raid leader.

« - Tiens, je t’en passe deux, j’en ai plein. La vaillance, le courage, oui certes ça a son importance, c'est comme le fond de teint, c'est une base pour le reste. Mais l’équipement, ce n’est pas quelque-chose qu’on peut se permettre de négliger. Surtout si on veut faire assa. Comment fais-tu, d’ailleurs ? C’est un peu un métier de pauvre. Toute cette transpiration… Moi je ne pourrais pas. Tu as une idée de nom pour une fée rouge ? Mes parents vont m’en donner une quand j’aurai atteint le Troisième rang, ce qui ne saurait tarder avec mes cours particuliers. Je me ferai une coloration rouge, pour être ton sur ton. Et un ange au Cinquième rang. Et au Septième rang je récupèrerai Fafnir, le dragon de mon oncle. Oh, mais….’

MissPiggy s’était interrompue, comme plongée dans une soudaine affliction.

« - Oh mais… je vais devoir garder la même coloration. Un ange et un dragon, c’est blanc…. »

« Demande un génie mystique à ta famille, pour ton Sixième rang. Tu pourras te teindre en blonde. »

« - Zcyn, tu me sauves la vie. Euh, à propos, il y a un gros machin qui s’approche de nous, et ce n'est pas pour me demander l'adresse de mon coiffeur. »

Frag, Eclair foudroyant, le golem menaçant n’était plus qu’un tas de poussière que le vent allait disperser.

« Impressionnant » concéda la rôdeuse.

Je ne te le fais pas dire. Voilà le genre de maître qu’il me faudrait. Hey MissPiggy tu voudrais pas adopter une panthère ?

«- Tu trouves ? SirWatson avait l’air de trouver qu’une meilleure cc serait utile, ou alors mettre un craken en ceinture, mais ça, eeeeeek, plutôt mourir. »

« Une meilleure cc ? Une ceinture ? De quoi parles-tu ? »

« - Attends Zcyn, tu sors de ta campagne ? Déjà les frags il a fallu t’expliquer. Les cc que tu droppes, tu peux les combiner pour les rendre plus efficaces. Un familier, tu peux en créer une empreinte magique qui reflète ses aptitudes essentielles, tu te mets ça en ceinture et tu m’en diras des nouvelles. Cela s’inspire du procédé de création d’empreintes magiques d’armes, ces médaillons que nos familiers portent au cou. Ce sont les RoxxorDuPoney qui ont créé ça, ils sont à la pointe de l’innovation en matière d’équipement, et tout le monde bénéficie de leurs découvertes. Enfin, tout le monde… Mais bon, le prix s’oublie, la qualité reste. »

« Tu a l’air de les apprécier, ou du moins de bien les connaître » fit remarquer Zcyn avec une pointe de suspicion.

« - Mon oncle est chez eux, celui qui a Fafnir. J’aurais voulu y entrer aussi, hélas ma famille a subi des revers de fortune, nous ne pouvons plus avoir chacun notre dragon comme autrefois, limite je ne peux plus acheter un vernis à ongle par jour de la semaine. Non je rigole, j'en ai un par jour du mois, ça fait partie des trucs pas négociables. Mais dis donc, je me suis laissé dire que toi aussi, tu as tenté… ha ha ha, même pas arrivée en haut de la rampe, et bim, ha ha ha, dézinguée par un fanatique… »

Ah ben voilà pourquoi la tortue du Charmeur elle me regardait d’un air goguenard. Tout le royaume est au courant, si je comprends bien ?


MissPiggy réussit finalement à réprimer son fou-rire.

« - Non sérieusement Zcyn, l’équipement c’est comme le maquillage, c’est indispensable. Avec SirWatson si tout va bien, le mois prochain on ira duoter Oforia. Meilleur butin, meilleur équipement, meilleure efficacité, c’est un cercle vertueux. Et toi pendant ce temps-là, tu crois que tu œuvres à l’accomplissement d’un destin épique, à picoter avec tes petites dagues trois pauvres golems qui n’embêtent personne ? Tiens d’ailleurs, en voilà un autre.»

Frag, Boule de feu, tas de poussière.

Zcyn ne trouva rien à répondre. Son regard balaya lentement l’horizon rocailleux et s’arrêta sur Luerphédon.

Pourquoi tu me regardes comme ça? Si c’est pour mon empreinte magique essentielle n’y pense même pas. Achète-toi un loup ou une autre panthère ou ce que tu veux, mais moi il n’est pas question que je finisse en ceinture.


Image
Petit poney, petit poney,
tu es tout gris et tout petit, petit poney.
Avatar de l’utilisateur
zcyn
 
Messages: 944
Inscription: Jeu 3 Mar 2011 15:26

Re: Biographie RPiste

Messagepar Sairen » Mar 6 Nov 2012 03:31

Cette chute :_3:
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Sairen
 
Messages: 30
Inscription: Dim 26 Juin 2011 01:10

Re: Biographie RPiste

Messagepar zcyn » Mar 6 Nov 2012 18:52

Zcyn XIV

Canis lupus


Un loup pour remplacer Luerphédon, et un autre en ceinture. Un loup en ceinture, et un autre pour remplacer Luerphédon. C’était devenu une idée fixe. Un meilleur équipement, une meilleure efficacité, un meilleur butin, le cercle vertueux. En attendant, il n’y avait pas eu d’autre raid de guilde depuis quelques semaines. Et quant à s’y risquer avec des inconnus… A écouter au bar de la guilde les récits de ses collègues rôdeurs plus chevronnés, un tel niveau de savoir-faire était attendu que c'en paraissait hors de portée.

« Ils m’ont demandé de les mener à l’escalier des araignées, la routine quoi. Je kite Ofo, le couloir des anges, popo, sopo, je tourne en rond pour qu’y rejoignent, et là, je te le donne en mille Emile, personne. Ils avaient voulu passer par Keroro, soi-disant c’est plus court. Total, je leur ai compté un supplément pour les parchos de rez. »

Faute de cercle vertueux, les semaines au Marais des noyés avaient donc succédé aux jours au Cimetière du deuil, avec un équipement ordinaire, une efficacité relative, un butin médiocre, mais au bout du compte et à force d'échanges pas toujours avantageux mais tendus vers un seul but, c’est munie de six cartes vides de loup que Zcyn se présenta à l’orée de la Forêt verte.

« Que de souvenirs, n’est-ce pas Luerphédon ? Bien sûr, tout ici me paraissait plus grand, à l’époque. Bon, assez tergiversé. »

La rôdeuse repéra un loup et commença à lancer la formule d’apprivoisement.

« - Mon enfant reprends-toi, qu’allais-tu faire, mon enfant ? »

C’était un Charmeur. Zcyn interrompit le rituel.

« Oh pardon, ce loup est à vous ? »

‘- Mon enfant, mais pas du tout mon enfant, pas du tout. Remercie-moi, je t’en prie, remercie-moi, sans moi tu courais au désastre. »

« Hé bien… merci. Mais je ne vois pas… »

Il a pas l’air net ce gars-là, il pue la fourberie à plein nez et…

<Créature restauration sur la panthère>


Ce monsieur est un mec bien, aucun doute possible, tiens je vais peut-être même me laisser aller à ronronner.

« - Mon enfant, regardez comme elle est jeune et insouciante, du lait lui sort encore du nez. Je me présente : FoolFellow, Charmeur de mon état. Je suis un professionnel de l’apprivoisement, l’apprivoisement c’est ma vie, l’apprivoisement c’est mon deuxième prénom mon enfant. Enfin non c’est Worthington mais passons. Sais-tu seulement, désinvolte rôdeuse, sais-tu seulement quelles faibles, quelles ridicules, quelles insignifiantes chances tu as de réussir ? »

« Ma foi, j’en suis à un craken sur trois et une panthère sur deux, donc je me disais qu’avec six cartes de loup… »

« - Des crakens ? Mais qui te parle de crakens ? Ces choses sont visqueuses, immondes, personne n’en veut, les crakens seraient prêts à payer pour que quelqu’un les apprivoise. Mais un loup mon enfant, un loup c’est autre chose, un loup c’est agile, un loup c’est rusé, un loup mais mon enfant ce n’est pas donné à tout le monde d’en apprivoiser. Moi-même, FoolFellow, Charmeur de mon état, c’est avec une vingtaine de cartes de loup que je pars en apprivoiser, et bien souvent je reviens bredouille. Mais oui mon enfant, bredouille ! Alors toi, tu imagines, tu comptais sur la chance des débutants ? Remercie-moi, jeune demoiselle, sans moi tes six cartes se seraient consumées pour rien.»

« Merci, vous êtes bien aimable. Ainsi c’est presque impossible… Pourtant il me faut un loup, comment vais-je faire ? »

« - Mon enfant, c’est ton jour de chance. FoolFellow Worthington ne saurait laisser une demoiselle dans le désarroi. FoolFellow est noble, FoolFellow est généreux. Combien as-tu sur toi ? »

« Environ un million de roupies, mais ce n’est pas mon argent, j’allais le mettre banque pour le compte de… »

« - Mon enfant, hé bien pour un million environ, tes six cartes et ta panthère, je te donne, je te confie, je t’accorde… un loup ! Oui mon enfant, ton premier loup, le début de ta vraie carrière. »

FoolFellow claqua des doigts, un loup s’approcha du groupe.

« Alors ça, » s’étonna Zcyn, « j’aurais juré qu’il était sauvage comme les autres ici. Est-ce qu’il n’est pas un peu petit ? »

« - Mais non mon enfant, je l’avais laissé jouer avec ses petits camarades, voilà tout. Petit ? Alors oui, dans le sens où une fois adulte il sera plus grand oui, il est… compact. Mais déjà redoutable. Ta panthère est-elle prête à se mesurer à lui ? Ohhhhhh regarde, une baleine géante !»

<Soutien de Puissance sur le loup>


« - Ha ha suis-je bête mon enfant, suis-je bête c’était un nuage qui passait derrière l’île. Allons allons, place-toi un peu à distance et envoie ta panthère, avant que le buff ne soit dissip… avant que le bœuf ne soit anticipé ! C’est une expression de chez nous, une histoire de charrue, ça veut dire… enfin ça ne veut rien dire en fait mon enfant, allons-y. Trois, deux, un, c’est parti !»

Les deux animaux s’élancèrent. Zcyn avait étudié à la bibliothèque des Villains les caractéristiques des loups et vit sans surprise une Luerphédon pataude et malhabile face à l’esquive naturelle de son adversaire, en revanche elle fut impressionnée de constater que question puissance, la panthère, pourtant plus grosse et plus aguerrie, ne prenait pas l’avantage.

« Allez mon enfant, rappelle ton fauve pendant qu’il est encore vivant. »

<Créature restauration sur la panthère>
<Créature restauration sur le loup>

« - Voilà mon enfant, ils sont sur pieds. Te voilà convaincue, je pense. Alors, marché conclu ? J’y perds, et même beaucoup, mais un bienfait est sa propre récompense, c’est la devise de FoolFellow.»

Décidément les choses s’arrangeaient au mieux. Un million de roupies confiés par MissPiggy pour acheter des frags, bah je me débrouillerai pour rembourser petit à petit. Six cartes de loup, de toute façon elles ne servent plus à rien maintenant. Et une panthère désobéissante, imprévisible. Dont la vue me rappelle mes débuts laborieux ici à l’île des apprentis, ce temps lointain où je ne savais pas manier deux dagues à la fois. Une panthère gourmande et paresseuse, capable de se détourner d’un mob pour aller attraper un poulet. Une bête primitive dénuée de discernement, du genre à bondir sur Viridyos et à s’écrouler empoisonnée alors que je lui avais bien dit que j’avais oublié les parchos de soin. Et capricieuse avec ça, prétendant tracer sa propre route, vivre sa propre vie. Ha ! Je souhaite bien du plaisir à son prochain propriétaire. Impossible de rien lui apprendre. Sauf l’heure ou Fargdun se lève et lui apporte sa gamelle. Qu'est-ce qui m'arrive moi, j'ai une poussière dans l'oeil ou quoi? Une panthère indisciplinée et égoïste. Qui vient s’allonger près de moi la nuit quand le feu s’éteint. Non mais vraiment, qui en voudrait ? Une panthère qui…

« Luerphédon ! Reviens ici. Désolée monsieur FoolFellow, peut-être une autre fois. Pour mon loup je verrai ça avec ma guilde.»




Image
Dernière édition par zcyn le Mar 26 Mar 2013 11:44, édité 2 fois.
Petit poney, petit poney,
tu es tout gris et tout petit, petit poney.
Avatar de l’utilisateur
zcyn
 
Messages: 944
Inscription: Jeu 3 Mar 2011 15:26

Re: Biographie RPiste

Messagepar burn » Mer 14 Nov 2012 22:41

ahahah superbe tu devrais peut être essayer de faire un "vrai" roman?tu as un don je trouve :smile:
Image
alias tilts sur le fofo offi :D
burn
 
Messages: 486
Inscription: Dim 8 Jan 2012 20:23

Re: Biographie RPiste

Messagepar zcyn » Jeu 15 Nov 2012 16:16

Zcyn XV

Impending doom.



« - Salutations, sorcier Hesac. Salutations, SirWatson »

« Salutations, Agent Kay » répondirent en chœur les deux cavaliers. Ils s’en tinrent là et l’Agent Kay, ne les sentant pas d’humeur badine, conclut par son habituel « Gare aux yétis ! ».
Le duo s’engagea dans le défilé de cristal, Hesac en tête. Non pas pour affirmer sa prééminence, mais pour leur épargner des combats inutilement longs sur le chemin. Certes, Villains et yétis respectaient un modus vivendi tacite. Les colosses en fourrure blanche faisaient semblant de regarder ailleurs, et les Villains traçaient leur route au plus court. Il arrivait cependant qu’un jeune adulte tout juste arrivé de Laksy veuille faire ses preuves. Et Hesac, aimant bien voir son aide de camp à la peine, attendait le dernier moment pour endormir le géant blanc.

Mais aujourd’hui ils n’avaient pas le temps. PepsiDreamer, le chef d’alliance, les avait convoqués. Péril imminent. Conseil de crise.

« Bonjour à tous. PepsiDreamer chef des SertLeThé je t’adresse mes respects. Albarran chef des CoeurDePique je t’adresse mes respects. Vous connaissez SirWatson, mon aide de camp ».

PepsiDreamer lui donna l’accolade. Derrière eux, SirWatson échangea une poignée de mains avec Kazanov, son homologue chez les SertLeThé.

« - Hesac chef des Villains je t’adresse mes respects. Maintenant que nous sommes au complet, je vais vous lire cette déclaration que m’a portée ce matin un messager.

Vermines putrides qui n’êtes dignes que de connaître la semelle de nos bottes
Femmelettes tremblantes qui vous croyez des guerriers
Vieillards cacochymes qui vous croyez des mages
Chiens faméliques qui longez les murs à la recherche de charognes
Sous notre assaut vos cadavres joncheront le sol comme le blé sous la faux
Votre donjon tombera en ruines
Vos noms tomberont dans l’oubli
Votre or tombera dans nos coffres »

Albarran haussa les épaules, et les autres abondèrent dans le même sens.
« Et alors, c’est le formulaire administratif de siège »
« Modèle 22G, à retirer en mairie 72 heures à l’avance.»
« On en reçoit un chaque semaine. »

« - Mais pas signé de Kévin ‘KO’ Oussetonne. »

La tension monta d’un cran. Albarran et Hesac voulaient encore espérer. Ils s’approchèrent pour examiner la proclamation.
« C’est bien le sceau des RoxxorDuPoney. »
« C’est bien le monogramme KO de Kévin, un poing fermé qui défonce une mâchoire. »
« C’est bien sa signature, ainsi que sa devise. La faute d’orthographe ne laisse pas de doute. »

Laisse faire mon dragon, ta mort sera plus dousse.

« Nous en sommes d’accord, ce document est authentique » conclut PepsiDreamer. « Ce qui signifie malheureusement que nous allons faire face aux troupes d’élite des RoxxorDuPoneys, six brigades de huit, tous de Sixième voire Septième rang, et autant de dragons blancs. »

La consternation s’abattit.
« Qu’est-ce qui leur prend ? Pourquoi ça tombe sur nous ?»
« Jamais personne ne les assiège. Par désœuvrement ils se sont mis à tirer chaque mois au sort un donjon et à le raser. »
« La rivalité entre guildes, la saine émulation, les techniques d’apprentissage accéléré, les progrès techniques et magiques qui en résultent et qui sont censés profiter aussi au combat commun contre les monstres, toutes ces belles théories qu’ils exposent devant le Conseil des guildes, c’est bien joli, mais là ils poussent le bouchon un peu loin. Hesac, on dit que tu as bien connu Kévin? »

« Il y a bien longtemps. C’était déjà un acharné des arènes, quant à moi je commençais à me faire un nom. Nous nous entraînions en des duels amicaux. Un jour il s’est aperçu que je retenais mes coups. Le lendemain il est venu avec un dragon. Un des premiers, sa famille avait dû le payer une fortune. Il a perdu. C’est de ce jour que nos routes se sont séparées. Il a fondé sa guilde, son institut de recherches magiques et techniques. Pour tous il est devenu ‘Monsieur +20’. Puissant, craint de tous, et admiré par certains, même dans nos propres rangs. »

« Pour ma part je souscris totalement à ses vues.» intervint SirWatson qui s'était senti visé. « Jamais auparavant les enchantements n’avaient atteint un tel niveau. Tous autour de cette table, nous avons une empreinte magique essentielle de familier en ceinture. Les Roxxors expérimentent maintenant de nouvelles façons de fabriquer les armes, avec non seulement de l’acier, du bois, du cuir ou des écailles de dragon mais aussi de l’énergie magique. »

« Cela ne marchera jamais » le coupa Kazanov l'assassin, assis à la droite de PepsiDreamer. « Trop instable. Casse garantie. »

« Pour l’instant. Mais un jour plus personne n’utilisera des armes conventionnelles. D’ailleurs,…»

PepsiDreamer les coupa.
« Mes amis, reprenez-vous. Il reste trop peu de temps. Que faisons-nous ? »

« Vous faites comme vous voulez » répondit Albarran, « moi c’est simple, je fais louer cinquante montures, j’appelle mes gars et on descend tout à dos d’ornitho. Tentures, or, meubles précieux, armes d’apparat, tout ce qui appartient aux CoeurDePique. »

« C’est la voix de la raison, Abarran. Je pensais faire de même pour les biens des SertLeThé. Et tout convertir en lingots, pour un stockage plus discret. Hésac, vous n’avez pas grand-chose, vous voulez qu’on vous laisse un ou deux ornithos ? »

« J’ai peut-être une idée. Vous connaissez tous le modus operandi des RoxxorDuPoney, n’est-ce-pas ? »

« Ils arrivent sur leurs dragons et ils crament tout. » répondit l’écuyer d’Albarran.

« C’est ce qu’ils faisaient » reprit Hesac, « mais ça c’était avant. Maintenant ils ne sont plus les seuls à avoir des dragons. Or ils cherchent la gloire, la renommée, le prestige, dans des victoires dont on parlera aussi bien dans les travées du marché aux puces qu’au Conseil des guildes. Des victoires rapides, écrasantes et sans pertes pour eux. Donc ils envoient d’abord un éclaireur, pour prendre la mesure de l’adversaire. Il fait son rapport à Kévin, qui décide ensuite des forces à mettre en œuvre : dragons blancs, ou tyrans de la mort. Mon idée est de tirer parti de ce moment où l’éclaireur évaluera nos forces. Je vais faire appel à quelqu’un. Cela dit, ça n’empêche pas les caravanes d’ornithos. »

« Que la Déesse nous vienne en aide ! Albarran, Hesac, je vous rends à vos guildes. Je vais moi-même rendre compte aux SertLeThé. »

Quelques minutes plus tard, Hesac et SirWatson dévalaient les pentes de cristal. Le protocole aurait voulu que l’aide de camp n’adresse la parole au chef de guilde qu’en réponse à un ordre d’icelui, mais il ne put pas tenir plus longtemps, une question lui brûlait la langue.

« C’est qui, ce quelqu’un? Il prend cher? C’est Norstein? »


Image
Petit poney, petit poney,
tu es tout gris et tout petit, petit poney.
Avatar de l’utilisateur
zcyn
 
Messages: 944
Inscription: Jeu 3 Mar 2011 15:26

Re: Biographie RPiste

Messagepar zcyn » Lun 19 Nov 2012 19:30

Zcyn XVI

Psychologie appliquée


A la nuit sans lune avait succédé une matinée sans nuages. Luerphédon terminait sa gamelle, et Zcyn finissait de fourbir ses dagues. Ces chiffons en peau de dragonnet étaient vraiment une merveille. Abrasifs sur la face externe, et soyeux sur la face interne. Les lames étincelaient. Et dire que demain matin il faudrait tout recommencer ! Corps putréfiés, sang corrosif, poisons de toute sorte, les créatures de Katan avaient tout pour ruiner un équipement.
Où aller d'ailleurs ? Pas trop loin de la ville en tout cas. Aujourd’hui il faudrait repousser les RoxxorDuPoney. Les combattants à partir du Quatrième rang étaient tous sur le pied de guerre, ainsi que les assassins du Cinquième rang. Et tous les autres Villains étaient en état d’alerte, avec la consigne de rester à quelques minutes du plus proche portail. Alors, Marais des noyés ou Cimetière du deuil ? Ou bien le Lac d’arrogance peut-être.

(( Aaaaargh… pourquoi cela prend-il autant de temps ? Si près du but, et pourtant si loin…))


Zcyn se retourna. Personne.

« Luerphédon, toi aussi tu as entendu quelque-chose ? »

Non. Et quand bien même, comment je suis censée te répondre ? Je bouge la tête de bas en haut plusieurs fois?

J’ai dû rêver, pensa la rôdeuse. Allez, les dagues ont soif, va pour le Cimetière du deuil, c’est là que j’ai le plus de repères, je connais tous les recoins, les temps de réapparition des monstres, leurs vitesses de déplacement, leurs planques.
Elle ajusta la selle de l'ornitho, et mit le pied à l'étrier.

« - Attendez ! »

Zcyn se retourna. Cette fois il y avait quelqu’un. Un messager aux armoiries de la guilde.

« - Je suis porteur d’un message à faire lire à tous les Villains en alerte. »

« Donnez-moi ça. Sinon, vous n’étiez pas caché à dire ‘aaaaargh’, tout-à l’heure ? »

« - Vous croyez que j’ai le temps pour des facéties ? Lisez et passez-moi une potion jaune si vous en avez. »

"A tous ceux que le messager parviendra à joindre.

La félonie des RoxxorsDuPoney est sans limite. Par la ruse ils ont attiré notre corps d’armée aux abords du bois des fées. A peine engagés dans un étroit défilé, deux éboulements simultanés en ont bloqué les accès. Ce n’est pas le fruit du hasard, pas plus que le brouillage de nos amplificateurs télépathiques. Dégager les blocs rocheux nous prendra des heures. Mercenaires, invocateurs, chevaliers, rôdeurs, oubliez aujourd’hui que vous êtes des apprentis, et souvenez-vous que vous êtes des Villains !
Puisse la Déesse combattre à vos côtés.
Hesac."



« Combien serons-nous ? » s’enquit la rôdeuse.

« - Vous êtes la seule pour l’instant. Je cours un peu au hasard » poursuivit le messager tout en essayant d’estimer le millésime de la potion. « Tous les registres d’adresses étaient au donjon. Si vous voulez mon avis, on est devenu beaucoup trop dépendants des amplificateurs télépathiques. On a réduit encore et encore les effectifs des messagers, soi-disant c’était dépassé, et maintenant que leur bijou technologique est en panne, qui c’est qu’on est bien content de trouver ? Allez, une’tite lampée de potion jaune, ça fait du bien bien par où ça passe. Vous en voulez aussi ?»

Mais il n’y avait plus personne pour l’écouter.

Dissimulé derrière un bloc de cristal, Hesac, équipé de la longue-vue empruntée au Chasseur d’élites Elken, scrutait l’horizon en contrebas. Des trois conseillers qui l’entouraient, SirWatson était le plus excité.

« Passez-moi la longue-vue ! S’il vous plaît. Allez, quoi… »

« - Silence SirWatson. Moonkir et Darkmatter, restez bien cachés. Surtout faites attention à ne pas être repérables du ciel. Où est-elle donc ? Ah ça y est je la vois, mon timing était parfait, je savais qu’elle oublierait le portail et ferait tout le chemin en ornitho. Holà, le yéti le yéti le yéti…. Non ça va c’était moins une, mais elle est passée. Bon, on attend l’éclaireur des Roxxors maintenant…. »

« Expliquez-nous encore » murmura Moonkir le belluaire, qui pour l’occasion avait amené son propre Migo. « C’est quoi le plan, un genre d’embuscade ? »

« - Non. On ne bouge pas d’ici. Et silence total. DarkMatter, tu veilles bien à ce qu’il n’y ait pas un crétin pour réactiver nos amplificateurs. On est bien surs que notre messager a compris la manip?"

"Zcyn et personne d'autre. En fait ça l'arrangeait, il est plutôt du genre flemmard."

« - C'est parfait, DarkMatter. SirWatson, de ton côté c'est bon aussi?"

"Personne ne montrera le bout du nez, y compris chez les SertLeThé et les CoeurDePique. De toute façon ils n'étaient déjà pas très chauds pour se mesurer Aux Roxxors. J'ai eu droit à toutes les excuses d'usage. Ma tortue fait sa mue. J'ai une enchère urgente à l'hôtel des ventes. Mon médecin m'a interdit l'altitude. Les classiques du genre."

« - Tout est en place, donc. Il est moins dix, l’éclaireur ne saurait tarder, on peut dire ce qu’on veut des Roxxors mais en tout cas ils sont ponctuels. »

Zcyn touchait au but. Ce couloir de cristal au sortir de la forêt de conifères, ô combien dangereux et qu’elle parcourait habituellement avec d’infinies précautions, c’est en cravachant son ornitho qu’elle le traversait aujourd’hui. Un jeune yéti la fit tomber, deux autres firent mine de s’approcher, mais jouant de sa petite taille elle réussit à se dégager et à atteindre la plate-forme. Aucun autre Villain en vue. Un coup d’œil à la pierre de donjon : c’était bien le leur. Pour encore combien de temps ? L’alliance survivrait-elle ? Et la guilde ? Pauvre Hesac, coincé à des lieues et des lieues d’ici. Quoi de pire pour un général que de ne pouvoir rejoindre le champ de bataille ?

L’apprentie assassine n’eut pas le loisir de phiilosopher davantage. Masquant brièvement le soleil, une silhouette de dragon se découpa dans le ciel et se figea un instant. Puis la bête écailleuse plaqua ses ailes le long du corps et descendit en piqué. Zcyn pensa que l’impact à lui seul allait créer une brèche dans les murs du donjon, mais au dernier moment les ailes gigantesques se déployèrent à nouveau, et le terrifiant familier atterrit dans un silence que les monstres locaux, qui avaient fui d’épouvante, ne risquaient pas de troubler. Le belluaire qui le chevauchait mit pied à terre, prit le temps de considérer les alentours, et défit les lanières de son casque.

« - Ôte-moi d’un doute, demoiselle, suis-je bien chez les Villains ? »

Zcyn, à son propre étonnement, se sentait étreinte par la colère plus que par la peur.

« En effet, vil RoxxorDuPoney, tu es ici chez nous, les vaillants, les courageux, les valeureux, les nobles Villains. Votre seule présence est une insulte. Félons, infâmes, humains dégénérés dont les mœurs feraient horreur à un rat gobelin de Katan, êtres fourbes et lâches qui avez recours à des ruses pitoyables, nains chétifs cachés sous vos armures étincelantes, immondes… »

Le RoxxorDuPoney s’écarta un peu et posa les mains sur ses tempes, cherchant à établir le contact avec les amplificateurs de sa guilde.

« - Allo, Oussetonne ? On a un problème. »

Le contact fut vite établi, et l’éclaireur exposa la situation.

« - Tu es sûr que nos infos sont à jour ? Hesac, Pepsi, Albarran, tu confirmes ? Parce-que là tout ce que je vois c’est une rôdeuse. Mais si, tu sais, avant assassin, il y a rôdeur. La classe qui se bat avec des espèces d’aiguilles à chapeaux. Bref, à part moi et mon dragon, il n’y a pas grand-chose d’épique ici. Alors moi je veux bien jouer le jeu, mettre de l’emphase partout, faire la descente-du-dragon-dans-l-axe-du-soleil, mais en face il faut qu’il y ait un minimum de répondant, comme les Paragon Nightmare d'il y a deux lunes, avec leurs rangées de licornes noires et les harpies derrière. On les a cramés en deux minutes mais au moins on a eu l'impression de venir pour quelque-chose. Alors que là…
Attends je m’éloigne encore un peu, cette gamine a une voix qui porte. »

Effectivement, Zcyn continuait à vociférer.

« J’hésitais ce matin à tacher mes lames du sang des créatures de Katan, hé bien je n’hésiterai pas à les souiller du sang d’ennemis encore plus répugnants. Mes dagues n’ont pas peur de ta cuirasse, ma vaillance n’a pas peur de ta magie. Vingt fois vous me tuerez, et vingt fois mes amis me ranimeront. Euh, je veux dire vingt-et-une fois. Attends non, c’est bien vingt fois. Enfin bon, le nombre correspondant de fois. Oui ils me ranimeront, car tous nous serons là pour vous repousser, éclater vos crânes sous nos masses, énucléer vos yeux de soudards, piétiner… »

« - Attends Kévin, reste en ligne, c’est peut-être jouable après tout, apparemment il va en arriver d’autres. »

« …piétiner vos cadavres. Oui, nous les Villains, Loupox le mercenaire, Tashia La charmeuse, Vooki le dresseur, MissPiggy la mago et sa fée ardente, moi et ma panthère, tous nous n’aurons de cesse que de vous bouter hors de nos murs. Tant il est vrai que celui dont la cause est juste est deux fois armé. »

Ici Zcyn brossait volontairement un tableau flatteur. MissPiggy n’avait pas encore sa fée ardente.

« - Non, laisse tomber Kévin, il n’y a rien à en tirer. Certes pour d’autres sièges dans le passé il est arrivé à notre enlumineur d’enjoliver un peu ses gravures en remplaçant un orc adverse par un homme-faucon, et à nos scribes de retoucher leur chronique en faisant d’un mage un élémentaliste ou d’un mercenaire un gladiateur, mais là nous aurons beau réécrire l’histoire, les gens demain quand ils vont acheter la Gazette de Laksy ou le Petit Katan illustré ils vont bien se rendre compte qu’on était cinquante dragons pour attaquer une poignée d’apprentis.»

Plus haut, Hesac avait laissé sa longue-vue à SirWatson. Il n’avait plus besoin de voir la scène en détail. Si Kévin Oussetonne avait voulu donner l’assaut, c’est tout un pan de la montagne qui ne serait maintenant plus que flammes, en un brasier visible même depuis Rondo.

« DarkMatter, réactive les amplificateurs, et préviens Albarran et PepsiDreamer qu’ils peuvent retourner chez le loueur d’ornithos. »

Image
Dernière édition par zcyn le Ven 7 Déc 2012 19:15, édité 1 fois.
Petit poney, petit poney,
tu es tout gris et tout petit, petit poney.
Avatar de l’utilisateur
zcyn
 
Messages: 944
Inscription: Jeu 3 Mar 2011 15:26

Re: Biographie RPiste

Messagepar zcyn » Jeu 22 Nov 2012 19:01

Zcyn XVII

Elle est des nôôôôôôôôôôôtres…


« C’est bon, tout le monde est prêt ? »

A en juger par les réponses, Hesac eut l’impression qu’on était loin du compte.

« On avait pas de l’huile pour rôtir les poulets ? »
« Mon tapis ! Interdiction de marcher sur le tapis rouge avec vos bottes. J’embroche le premier qui marche sur mon tapis. »
« Quelqu’un connaît la formule rituelle pour faire une empreinte magique essentielle ? »
« Tashia et MissPiggy, c’est vous qui ferez les chœurs, les petits chanteurs à la gueule de bois se sont égarés dans la forêt de conifères. »
« La vaisselle en or, les gobelets en argent, c’est dans quel coffre ? J’avais pourtant bien dit de ne pas tout convertir en lingots. »
« Est-ce que vous avez vu une laisse et un collier ? »

Peu à peu cependant le brouhaha s’estompa. L’ambiance restait fébrile mais le sorcier et chef de guilde jugea qu’on ne gagnerait rien à attendre davantage.

« Tous ceux qui ont un rang hiérarchique dans la guilde, autour de moi, dans l’ordre protocolaire autant que faire se peut. Les autres, de chaque côté du tapis. Ouvrez les portes. »

C’était très largement une façon de parler. Tant pour empêcher les montres du dehors de rentrer, que ceux du dedans de sortir, il y a bien longtemps qu’aucun donjon n’avait plus ni porte, ni douves, ni pont-levis.

Les hérauts embouchèrent leurs instruments. Au dehors, Zcyn était censée, dès qu’elle entendrait les trompes, entrer dans le portail, afin que la dernière note coïncide avec son apparition dans le donjon, toute nimbée de l’aura de la téléportation. Mais les hérauts eurent beau faire durer cette dernière note jusqu’à la limite de leur souffle, rien ne vint.

Hesac appela discrètement son écuyer.

« SirWatson, j’ai l’impression qu’elle est encore allée provoquer un yéti à l’entrée. Et évidemment, comme elle n’est pas de taille… Va jeter un coup d’œil. Prends Kazanov et Stayman avec toi, ça leur dégourdira les jambes, j’ai l’impression qu’ils ont aussi peu de goût que toi pour les cérémonies. »

Le sorcier quant à lui était rompu aux obligations mondaines. Improviser au débotté un petit discours pour faire patienter ses invités, c’était la base pour un chef de guilde.

« Mes amis ! Laiseez-moi vous conter une anecdote de ma jeunesse. Hé oui, certains diront qu’en cette lointaine époque le grand scorpion du désert de Cériu était encore bien portant… »

Le trio d’aides de camp ne tarda pas à rentrer. Le plus long n’avait pas été de disperser les yétis mais de persuader la rôdeuse d’arrêter de courir. Ils regagnèrent leur place sur l’estrade. Zcyn demeura à l’extrémité du tapis rouge.

Deux apprentis charmeurs tenant des cuisses de poulet rôtis s’approchèrent de Luerphédon et l’attirèrent à l’écart.

« Cela commence à tenir la route, on a le sens du détail, on fera quelque-chose de cette guilde. » se dit Hesac in petto. Puis il remarqua un autre apprenti qui armé d’une cuiller en bois s’escrimait à tapoter un gobelet en argile. Le sorcier passa brièvement sa main sur son visage en un geste d’accablement. « Bon, c’est pas gagné. »

« Mes amis ! » continua-t-il à voix haute.
« Je crois qu’à sa façon, Loupox le mercenaire essaie de nous demander le silence. Mais avec tous ces va-et-vient d’ornithos, on dirait qu’on a toujours pas retrouvé les gobelets en cristal, ni les couverts en métal. Alors, je vais juste parler plus fort que vous.
Nous Villains sommes réunis en ce jour, en présence de Kazanov des SertLeThé et de Stayman des CoeurDePique, pour honorer l’une des nôtres. Membre provisoire Zcyn, à genoux ! »

La rôdeuse obéit. Moonkir, le belluaire de la guilde, libéra le loup qu’il tenait en laisse. L’animal s’approcha de Zcyn et entreprit de lui lécher le visage, ce qu’elle supporta stoïquement, imaginant qu’il s’agissait d’une forme de bizutage.

« Moonkir, on avait dit après qu’elle se soit relevée ! » chuchota Hesac avec une certaine irritation. « A quoi ça sert qu’on ait répété toute la matinée ? »

« Mes amis, je ne vous cacherai pas que j’avais prévu de faire plus long, mais comme vous le voyez on ne peut pas la laisser comme ça. Pour services rendus à l’alliance, nous t’attribuons ce loup, qui visiblement te trouve déjà à son goût. Tu verras aussi avec Moonkir pour une empreinte magique essentielle. Membre titulaire Zcyn, debout !»


Image
Petit poney, petit poney,
tu es tout gris et tout petit, petit poney.
Avatar de l’utilisateur
zcyn
 
Messages: 944
Inscription: Jeu 3 Mar 2011 15:26

Re: Biographie RPiste

Messagepar zcyn » Ven 30 Nov 2012 19:07

Zcyn XVIII

Zoologie


Pendant qu’à l’intérieur les Villains subalternes s’affairaient à tout ranger, Zcyn prenait l’air devant l’entrée avec Moonkir le belluaire. La truffe levée, Sabaka patrouillait autour d’eux.

« Tu n’auras pas de souci avec ton loup. Ce sont de bonnes bêtes, fidèles, discrètes, dures au mal. Ne le nourris pas, sauf pour le récompenser, et la nuit laisse-le au dehors. Il mangera ce qu’il chassera, ça le maintiendra en forme et au bon poids. En combat, c’est l’instinct de meute qui joue, il va harceler le mob qui t’attaque, du coup tu vas esquiver beaucoup plus souvent. »

Le loup s’était rapproché, cherchant des caresses.

« Mais qui voilà mais qui voilà qui vient dire bonjour mais c’est un bon Sabaka ça mais oui madame c’est un bon Sabaka. Qui c’est qui va avoir une boulette de viande ? Qui c’est qui va avoir une boulette de viande ? »
Puis, s’adressant à Zcyn « Donne-lui, garde la paume bien ouverte, tournée vers le haut. »

« - Vous avez l’air de bien les connaître. Comment faites-vous, il y en a tant… »

« Je voudrais les capturer tous. Hélas la plupart du temps c’est seulement par des échanges que je peux acquérir de nouveaux familiers. Et se séparer des anciens est un déchirement. Un peu atténué quand ils restent dans la guilde, au moins je peux les revoir de temps à autre. Quant à les connaître, personne ne peut prétendre y être arrivé, mais pour un non-spécialiste il suffit de retenir l’essentiel. »

« - Par exemple ? »

« Par exemple les filiations. Un homme-faucon peut, du point de vue de son apport à son maître, être considéré comme un gros orc. Et un génie comme un très gros orc. Le propriétaire d’un orc sait donc facilement vers quel familier s’orienter, une fois qu’il devient plus riche et plus puissant.«

« - Un gros loup, ce serait quoi ? »

« C’est un mauvais exemple. En ceinture il y a bien les licornes mais en combat il n’y a que le loup. Ne te décourage pas, on croit que tous les familiers ont été découverts mais chaque année il en apparaît de nouveaux, ce serait bien le diable si aucun ne favorisait ta capacité d’esquive. Et puis vois le bon côté des choses, avec Sabaka tu détiens d’ores et déjà ton familier ultime. »

« - Je vois. C’est peut-être mieux ainsi. Compter sur ses propres forces. de toute façon je ne ramène guère que des cartes de crakens, et personne n’a l’air de savoir à quoi ils peuvent bien… »


(( Regarde ! ))


Des murs épais… une salle vaste… des torches… un monstre immense… des aventuriers l’entourent… d’autres monstres aussi, plus petits… trop nombreux… trop nombreux…un guerrier rompt le combat… un autre… un autre… trouvent refuge dans un couloir… ne reste qu’une assa… pluie de coups… aura rouge… un craken mutant… l’aura faiblit… le reste du groupe dans le couloir… amène-le vers nous… amène-le vers nous… le monstre immense se tourne… les autres refluent… une ombre… des doigts gigantesques… qui bougent… qui bougent


« Zcyn ! Zcyn ! Est-ce que ça va ? Tu m’entends ? » Moonkir agitait la main devant ses yeux.

La rôdeuse lui raconta sa vision.

« C’est trop imprécis, ça pourrait être un peu n’importe quel donjon. Un craken, dis-tu ? Ce serait vraiment paradoxal qu’ en associant les deux plus médiocr… enfin, je veux dire, qui sait, il y a peut-être quelque-chose à creuser. »


Image
Petit poney, petit poney,
tu es tout gris et tout petit, petit poney.
Avatar de l’utilisateur
zcyn
 
Messages: 944
Inscription: Jeu 3 Mar 2011 15:26

Re: Biographie RPiste

Messagepar zcyn » Ven 7 Déc 2012 18:08

Zcyn XIX

Légende vivante


« … et c’est ainsi, Fargdun, que j’ai sauvé de la destruction le donjon de ma guilde. »

«- Oh, je suis bien contente pour toi, Zcyn. Tiens, reprends des travers de kukuri rôtis. »

« Merci. Le lendemain en une cérémonie solennelle tous les honneurs m’ont été rendus, en présence de la guilde tout entière rassemblée et des représentants de l’alliance. Rassure-toi je resterai très simple, je continuerai à parler à tous, même s’ils sont d’anonymes membres de la guilde. Tout le monde ne peut pas être l’incarnation du sang-froid, de la détermination et de la maîtrise des armes, tout le monde ne peut pas être un héros. Je me rends bien compte cependant que pour tous ces gens, me cotoyer au quotidien c’est prendre conscience presque cruellement, par contraste, de leur propre médiocrité. Je vais espacer mes visites à la guilde, et probablement me tenir à l’ écart des groupes de donjon. »

« -Je reconnais là ton grand cœur, Zcyn. »

La rôdeuse ne perçut pas l’ironie du propos.

« Le grand cœur est un trait naturel chez les héros. J’ai consulté aux archives de la ville les grimoires, récits et ouvrages consacrés à la vie des autres grands guerriers, tels que Hector. Bravoure, courage, virtuosité - et je dirai presque exigence esthétique - dans le maniement des armes, c’est nécessaire bien sûr mais ce n’est pas suffisant. Vertu, droiture, honnêteté sans faille c’est important certes car nous nous devons d’être un exemple pour tous mais le héros, le vrai, est mû par la compassion. Avant tout Il est charitable. »

«- Et humble » ajouta Fargdun.

« Cela va de soi. Toujours est-il que ce statut, que je le veuille ou non, m’impose de nouvelles responsabilités. J’imagine que dans les sièges à venir ma présence sera requise, de par l’effet galvanisateur sur nos troupes. »

«- Sans parler du nombre d’ennemis que tu vas estourbir. »

« En effet. Il conviendrait que je songe à donner un nom à mes dagues. Durandal, Flamberge, quelque-chose comme ça. Mais j’ai bien le temps. Le plus urgent, c’est de gagner au plus vite mes galons d’assassine. Et le Cinquième rang.»

«- Fichtre, comme tu y vas ! «

« Siège, c’est à partir du Quatrième rang. Et Cinquième pour les assassins. En dessous, les guildies ne comprendraient pas. Passe-droit, fait du prince, se diraient-ils. On serait bien loin de l’exemplarité irréprochable. »

«- Chacun porte sa croix. »

« Héros, ce n’est pas un choix. C’est une destinée. »

Ici, Zcyn marqua une pause. Fargdun se demanda s’il s’agissait d’un effet un peu théâtral pour donner de l’emphase à son propos. Comme si un invisible scribe allait en prendre note pour la postérité. En fait, la jeune fille passait mentalement en revue les étapes du processus qui la mèneraient de façon accélérée aux portes du Cinquième rang.

« Moonkir m’a dit qu’il me prêterait sa salamandre. »

«- Plait-il ? Moon qui ? Tu es un peu difficile à suivre. Et je t’interdis de mettre ça sur le compte de mes oreilles qui faiblissent avec l’âge. »

« Moonkir. Le chambellan de la guilde, belluaire de son état. C’est incroyable le nombre de familiers qu’il peut avoir. Je pensais à la série d’épreuves, qui se terminent en apothéose à l’Autel de l’esprit des morts. »

«- Et alors ? Tout le monde y arrive. C’est fait pour ça. Si en plus ta guilde te prête main-forte… »

« Ce n’est pas ça. Le souci, c’est que ça a été mis en place par les RoxxorDuPoney. Ceux-là même qui… que je… Enfin bref, j’espère qu’ils ne feront pas le rapprochement. »

Image
Dernière édition par zcyn le Mar 26 Mar 2013 11:44, édité 1 fois.
Petit poney, petit poney,
tu es tout gris et tout petit, petit poney.
Avatar de l’utilisateur
zcyn
 
Messages: 944
Inscription: Jeu 3 Mar 2011 15:26

Re: Biographie RPiste

Messagepar zcyn » Ven 14 Déc 2012 16:15

Zcyn XX

Vers les sommets




< parchemin de résurrection sur le Lézard de feu >


« Bravo Héphaestos tu as abattu le Fanatique Commandeur Subsidiaire Immortel. Maintenant tu vas commencer une série de douze Fanatiques Immortels. Allez, à l’attaque ! »

Nonchalamment allongée dans l’herbe à mâchonner un reste de kukuri rôti, Zcyn observa une fois encore la salamandre se diriger de sa démarche sinueuse vers la patrouille, repérer sa victime, porter l’attaque et périr inévitablement, engloutie sous le nombre, mais pas avant d’avoir elle-même abattu sa cible.

< parchemin de résurrection sur le Lézard de feu >


Allez, encore un. Elle sourit en considérant qu’à ce train-là elle allait se ruiner en parchos. Elle avait cru compter large en en achetant une cinquantaine mais depuis le matin, entre la Ferme rouge, Katan, Horizon, Laksy et maintenant Rondo, au rythme d’un par Fanatique la petite provision menaçait de s’épuiser.


< parchemin de résurrection sur le Lézard de feu >


Elle s’étira dans l’herbe et lança au loin l’os de kukuri, suscitant l’intérêt des petits lydians qui jouaient à se poursuivre. Au dessus d’elle de petits nuages de beau temps passaient, chassés par la brise. Devenir assassine, elle s’en était fait une montagne, et au bout du compte ce n’était pas difficile du tout. Presque des vacances. Et allez, encore un de moins.


< parchemin de résurrection sur le Lézard de feu >


Au fond d’elle-même elle restait sceptique. Lancer à répétition un familier de très haut niveau sur les mannequins animés installés par les RoxxorDuPoney, des pantins mécaniques patrouillant à heure fixe le long d’un itinéraire toujours identique… Comment avaient-ils réussi à faire homologuer cela par le Conseil des guildes? Oui, ça garantissait que tout le monde passe les mêmes épreuves. Oui, ça faisait voir du pays à des jeunes qui souvent ne connaissaient que leur ville d’origine. Oui, c’étaient des copies conformes de la Sorcière et de ses troupes, et les affronter c’était être mieux préparé si, sait-on jamais, elle revenait dans ce monde. Mais quand même.


< parchemin de résurrection sur le Lézard de feu >


Zcyn réprima un bâillement. Ici c’était bientôt fini mais ensuite il restait à retourner dans les environs de Laksy. Tout le parcours était expliqué dans le Petit manuel du parfait Villain. Il ne restait plus beaucoup d’épreuves mais la difficulté allait crescendo et au vu de la fragilité du petit familier orange cracheur de feu, il allait peut-être falloir demander à Moonkir de lui prêter quelque-chose qui encaisse mieux. Tiens, quand on parle du loup…

< parchemin de résurrection sur le Lézard de feu >


«- Zcyn ? Mais…tu te rends compte de ce que tu fais ? Mourir, ce n’est pas du tout anodin pour un familier, ça laisse des séquelles terribles. Des connexions qui s’interrompent, des flux qui se figent. Aussi bref qu’il soit, un séjour dans les limbes affecte sa vivacité, sa mémoire, ses réflexes. Il faut absolument lui laisser le temps de récupérer, sinon ça devient irréversible, il perd de la force, il oublie ses attaques spéciales. Tu n’as jamais constaté ça sur Luerphédon ? »

« Vous savez Moonkir, de toute façon ma panthère n’a jamais pu apprendre quoi que ce soit. Alors avant que je m’aperçoive de quelque-chose… »


«- Pourtant c’est flagrant si l’on sait regarder. Ils ne parlent pas mais ils sont comme nous. On ne doit les laisser périr que si cela peut sauver notre propre vie. Et encore, dans le cas d’un assassin je trouve que ça se discute. Mais je crois que si pour toi la mort d’un familier se résume au coût du parchemin pour le ressusciter, alors nous allons en rester là. Héphaestos, viens ici ma pauvre petite salamandre. Regarde-moi ça, ta flamme est presque éteinte. Ne t’en fais pas, ça va aller maintenant. Zcyn, je ne te salue pas. »

Pas de chance vraiment qu’il soit passé par là, j’étais si près du but. Il exagère aussi, je trouve, avec ses grandes leçons de morale sur les familiers. Qu’est-ce que ça lui coûtait, de ma la laisser encore un peu ? Il en a tellement, lui, des familiers. Me voilà sans salamandre à présent. Comment faire…

Luerphédon, tu te sentirais d’aller affronter la sorcière ? Tiens, elle a disparu. C’est bizarre, elle était juste là. Luerphédon ! Veux-tu bien descendre de ce cerisier en fleurs. Je te vois, tu sais !

Image
Dernière édition par zcyn le Mar 26 Mar 2013 11:25, édité 1 fois.
Petit poney, petit poney,
tu es tout gris et tout petit, petit poney.
Avatar de l’utilisateur
zcyn
 
Messages: 944
Inscription: Jeu 3 Mar 2011 15:26

Re: Biographie RPiste

Messagepar zcyn » Jeu 20 Déc 2012 15:14

Zcyn XXI

Laksy Est




"- Légaulasse, Llllégolass, XxXLegolasXxX, l3g0l4s, LegolasKevin... Non je ne vous vois pas sur ma liste. Vous êtes dans quel groupe? Et normalement, c'est plutôt le jour des archers."

" Non non, instructeur Heingel Walker, je ne suis dans aucun groupe, mais vous voyez, j'ai validé les étapes précédentes."

"- Ah, en effet. Tout est en règle, Zcyn. Ainsi vous présentez l'épreuve en individuel? C'est rare de nos jours, vous n'en aurez que plus de mérite. Mais si je peux me permettre, le mérite ça ne rapporte pas de points supplémentaires. Essayez de vous
joindre à un groupe incomplet."

Zcyn suivit le sentier qui montait jusqu'au lac. Un petit îlot permettait de suivre les déambulations de la sorcière mécanique et de ses aides, tout en restant hors de portée. A l'Autel de l'esprit des morts, tout était allé trop vite, ici il était possible d'observer à loisir les mouvements et la composition de la petite troupe. L'illusion était parfaite, au premier abord on aurait dit des créatures réelles. Et puis à la longue on s'apercevait qu'un cycle régulier se répétait. Les mêmes cris, les mêmes arrêts, les mêmes postures.

Un groupe ne tarda pas à se présenter. Première chose que la Villaine remarqua: ils n'étaient que sept. Deuxième chose, un seul était venu armé. Mais quel guerrier! Un paladin en armure blanche. Septième rang? En tout cas il va y avoir du spectacle, se dit la rôdeuse. D'autant que le familier n'était pas en reste. Une sorte de gros ours qui bavait, équipé d'un énorme bouclier rond peint de motifs concentriques.

Le reste du groupe s'assit dans l'herbe près du bord. Ils ne donnaient aucun signe de vouloir participer. C'était vraiment déroutant, ce système. Non seulement il était possible de brûler les étapes jusqu'au Quatrième rang en affrontant des adversaires factices, mais qui plus est on pouvait se faire représenter par un champion, sans combattre soi-même. SirWatson, qui ne tarissait pas d'éloges sur les RoxxorDuPoney, avait tenté de lui expliquer qu'en assistant à un combat mené par un guerrier de haut niveau, les techniques qu'il mettait en oeuvre, ses attaques spéciales, c'était comme une leçon d'un maître d'armes. Zcyn n'avait pas été convaincue sur le moment, et l'était encore moins maintenant qu"elle voyait un paladin se préparer à combattre devant un public d'archers. Elle les entendit parier sur la durée du combat. Puis l'un deux la remarqua.

"Et alors la rôdeuse, on est trop pauvre pour se louer un Pala? Tu vois là, tous autant que nous sommes, ce soir on est Quatrième rang, et demain direction Palmir. C'est comme ça chez les Roxxors, tout est compris dans le forfait!
J'espère que tu n'es pas trop pressée avec tes petites dagues. Remarque, en prenant ton temps tu pourrais presque tuer un fanatique ou deux. Mais tu vois, on a réglé le respawn sur une minute, dommage pour toi..."

Des RoxxorsDuPoney, vraiment pas de chance. Bon, elle en était quitte à attendre un autre groupe. De toute façon elle était plus intéressée par le combat qui venait de s'engager. D'un côté l'armée mécanique, la sorcière et sa panoplie de sorts, les deux fanatiques en chef et leurs attaques dévastatrices, et enfin les fanatiques de base cherchant à désorienter l'adversaire et à le submerger sous leur masse grouillante. De l'autre côté l'ours baveur dont le bouclier s'était mis à tourner, créant un effet
hypnotique et attirant les coups comme un aimant, et le paladin de haut rang manifestement habitué à cet affrontement, dont les coups précis et puissants éliminaient rapidement les deux fanatiques dangereux avant de se reporter sur la sorcière, jusqu'au respawn suivant.
Autant les apprentis archers devisant sur la berge étaient indifférents, autant Zcyn était fascinée. Sa propre façon de combattre, elle le savait, avait quelque-chose d'emporté, de brouillon. Ce paladin au contraire était l'image d'une efficacité sereine et épurée.

((Dans quatre secondes il va perdre pied. ))


Encore cette voix. Il faudrait qu'elle en parle à quelqu'un, mais qui? Fargdun, elle ne voulait pas l'inquiéter davantage. Moonkir, c'était surtout un spécialiste de la psychologie animale, et MissPiggy était plus préoccupée par l'extérieur que l'intérieur.
Pas le temps d'épiloguer, au milieu du lac le combat avait effectivement pris un tour chaotique. Le beau mécanisme magique s'était emballé. Le respawn s'était accéléré, et le paladin dérouté ne savait plus s'il devait continuer à neutraliser en priorité les fanatiques en chef ou essayer d'en finir au plus vite avec la sorcière.

Les Roxxors s'étaient levés, interloqués.

"Crois-tu que nous devrions intervenir, Llllégolass?"
"Est-ce que ça ne rendrait pas le contrat caduc, LegolasKevin? On a même pris le supplément Gnoll."
"Moi mes parents ne me laissent pas utiliser de vraies flèches. Quand je serai Cinquième rang ils m'offriront une parka."

(( Attaque! ))


C'était un mot qui était traité directement par le cerveau reptilien de Zcyn. En un instant ses dagues taillèrent en pièces les fanatiques en chef, qui n'esquissèrent aucun geste de défense, leurs intentions belliqueuses étant entièrement tournées vers ce qui constituait une menace pour la sorcière, en l'occurrence le paladin et son familier. Deux secondes plus tard, ladite sorcière
n'était plus qu'un pantin démantibulé.

"Vous avez vu? Cette petite drôle a osé se mêler au combat!"
"Est-ce que ce n'est pas une clause d'annulation, l3g0l4s? Est-ce que Heingel Walker va valider notre exploit?"
"Légaulasse tu as raison, ces gens sont d'une impertinence... Déguerpis rôdeuse, allez ouste, du balai!"

"Elle reste avec nous", répliqua posément le paladin en rengainant son épée. "Quelqu'un y voit un inconvénient?"

Image
Dernière édition par zcyn le Jeu 10 Jan 2013 16:36, édité 1 fois.
Petit poney, petit poney,
tu es tout gris et tout petit, petit poney.
Avatar de l’utilisateur
zcyn
 
Messages: 944
Inscription: Jeu 3 Mar 2011 15:26

Re: Biographie RPiste

Messagepar zcyn » Jeu 10 Jan 2013 13:35

Zcyn XXII

Dommages collatéraux.



Ohé ! Monsieur le paladin ! Tous les Golasses ! Vous m’entendez ? Ohé ! Quelqu’un du groupe ? Quelqu’un m’entend ?

Alors vraiment, Luerphédon, ça c’est ballot. Perdre le contact, alors qu’ on avait presque fini ! La tour d’Ivoire c’était bon. La guilde des assassins c’était bon. Ne restaient plus que le « Hector » du site du bûcher et la « Sorcière » de l’Autel de l’esprit des morts. Qu’est-ce qui m’a pris de vouloir économiser un parchemin de retour en passant par les Cavernes des Ours ? Je le savais bien, pourtant, que l’épaisseur de ces parois empêchait les échanges télépathiques.

Ah ben ça, ma grande, c’est de la caverne à l’ancienne. Bien sombre, bien pierreux, bien souterrain.

Tu sais, Luerphédon, il y a peut-être une leçon à tirer. J’étais trop dans la précipitation, la hâte. Vouloir gravir les échelons si vite, était-ce la bonne approche ? Un héros qui au contraire fait preuve de patience, de modestie, de ténacité, cela le rend d’autant plus exemplaire. Combattre sans relâche les salamandres qui pullulent autour de l’oasis de Ceriu, les combattre quotidiennement, pendant des semaines, des mois, des saisons, voilà qui ferait de moi une assassine respectée. Mener une vie d’ascèse, à polir mes techniques, à affiner mes parades, à affûter mes attaques. Et puis faire mon retour en société, en tant qu’assassine de Quatrième rang, devenue presque une légende, mon aura de héros auréolée par ces années d’absence…

((Ces… années ? Et puis quoi encore ? Ne bouge pas de là, pauvre idiote !))


Pendant ce temps, au Site du bûcher, le préposé des RoxxorDuPoney considérait avec satisfaction la longue liste des groupes qui avaient défilé devant lui tout au long de la journée pour valider leurs quêtes. C’était un job tranquille et les à-côtés n’étaient pas négligeables. Contre un petit pourboire, il était toujours prêt à faire tourner la machinerie un peu moins vite, à faire frapper « Hector » un peu moins fort. Il recommandait tel ou tel mercenaire de haut niveau aux candidats, et recevait un petit pourcentage. Tout cela, en sus de ses émoluments versés par les Roxxors.
Et justement, une candidate était en train de s’approcher. Double-épées, sans familier ni mercenaire. Bah, si elle avait un peu d’or, on pourrait s’arranger.

« Zcyn. »

« - Parfaitement, je vous vois en bas de ma liste. Si je peux me permettre, ne sous-estimez pas notre Hector. Je vois que vous êtes seule. Vous savez, les services d’un Sagittaire ou d’un Elémentaliste sont beaucoup moins chers qu’on ne le croit, et en passant par moi vous avez droit à des réduc…
Mais où est-elle passée ? »

Il y eut comme un courant d’air. Puis un fracas épouvantable. A nouveau un courant d’air : la candidate était revenue devant lui.

« Validez. »

« - Euh… un instant. Oui, mon aide me fait signe qu’Hector est vaincu. Ah, il me fait également signe de venir le voir sur le champ. Excusez-moi. Oh, mais… mais que s’est-il passé ? Il faut prévenir Kévin. Qui a bien pu… »


Deux minutes plus tard, à l’Autel de l’esprit des morts.
Le préposé des RoxxorDuPoney se faisait des réflexions très similaires: c'était la fin d'une belle journée, et il avait le meilleur job du monde. En manoeuvrant, en se faisant bien voir, en étant toujours d’une irréprochable politesse avec les clien… euh, avec les candidats, il était monté en grade et occupait désormais le poste envié de préposé à la Sorcière. Pas la petite sorcière dans sa flaque d’eau minable. Pas le lourdaud Hector dans son site boueux de Katan. Non, Madame. Un cirque naturel de montagnes, au cœur de collines verdoyantes, à distance idéale d’Horizon. Un autel classieux, avec son escalier immaculé de 52 marches en bois blanc précieux, qu’il balayait tous les matins, quand il arrivait, une heure avant les premiers cli… euh, les premiers candidats. L’escalier, puis la mécanique principale. Les câbles à retendre, les trois seaux de laks pour l’énergie magique, et une fois par mois le renouvellement complet des pierres d’âme.

Le soleil se couchait, bientôt un petit coup de balai puis il fermerait le site pour la nuit. Un des derniers groupes était en train de passer. Six candidats, des archers pour la plupart, au pied de l’escalier. En haut, Oscar le paladin et son gnoll.
Un vrai pro, Oscar. Tous les préposés l’appréciaient. Pas du genre à saccager le matos, et jamais un mot plus haut que l’autre. Il avait eu son heure de gloire. Jadis il était l’un des seuls tueurs de dragons. A son apogée il avait fondé sa propre guilde. Et puis avec le temps les dragons avaient cessé de faire peur. Aujourd’hui on ne les combattait plus, on les apprivoisait. Pour faire bouillir la marmite, Oscar s’était mis à monter des groupes. Au début les candidats étaient fiers de passer avec lui, cela ajoutait du cachet à leur promotion au Quatrième rang. Mais depuis quelque temps déjà, il n’était plus aussi recherché, beaucoup lui préféraient les élémentalistes et leurs AOE, tellement plus rapides. Son gnoll n'impressionnait plus grand monde. On voulait voir du koala, du cerbère. Ce soir-là le groupe d’Oscar n’était même pas complet. Quelle misère, pensa le préposé.

Une candidate arriva.

« Zcyn. »

« - Bonjour, ou plutôt bonsoir. Je vous demanderai de patienter quelques minutes, un groupe est en train de se préparer à passer à l’attaque. A moins que vous ne souhaitiez le joindre. Il reste une place, et connaissant mon ami Oscar il vous rajouterait gratuitem…
Mais… j’ai rêvé ou il y avait quelqu’un devant moi ? »

Il y eut comme un courant d’air. Puis dans un vacarme de fin du monde la partie supérieure de l’autel s’effondra tandis que l’édifice tremblait sur ses bases. Un deuxième un courant d’air : il n’avait pas rêvé, la candidate était devant lui.

« Validez. »

« - Mais certainement. Maintenant si vous le permettez…»

Le préposé courut à toutes jambes vers l’escalier. Dans l’herbe, six archers couverts de contusions multiples.

« - L3g0l4s , XxXLegolasXxX , LégoOolas, Légaulasse, LegolasKevin, Llllégolass , mais qu’est-ce que vous faites là allongés par terre ? »

« Hé bien nous attendions sagement que le paladin fasse son office. »
« Très sagement ».
« On ne peut plus sagement. »
« Et puis quelqu’un est arrivé, on a voulu lui dire d’attendre son tour. Mais gentiment, hein. »
« Très gentiment. »
« On ne peut plus gentiment. En fait on l’a plutôt pensé que véritablement formulé à voix haute. »
« Voilà, juste pensé. »
« Mais gentiment. »
« Et puis on s’est retrouvé là à manger le gazon. »
« Voilà. On attendait gentiment sur l’escalier et maintenant on mange gentiment le gazon. »

Le préposé gravit quatre à quatre les marches de ce qui restait de l’escalier.

« - Oscar, c’est toi qui as fait ça ? »

« Mais non, tu me connais, ce n’est pas mon style. J’ai lancé ma Protection divine comme d’habitude, j’ai jeté un coup d’œil à mon gnoll, et quand je me suis retourné vers la Sorcière, enfin vers l’endroit où elle apparaît, hé bien, c’était comme ça. »

« - C’est épouvantable. Tous ces débris, c’est épouvantable. Comment vais-je annoncer ça à Kévin ? »

Il s’immobilisa, les mains sur ses tempes.

« - Oussetonne ? On a un problème. »

A la grande surprise du préposé, Kévin Oussetonne, le chef de guilde des RoxxorsDuPoney, ne parut pas surpris du tout, lui.

« Attends, laisse-moi deviner, mon gars. Tu as vu passer une gamine. Deux secondes plus tard tout ce qui était en bois avait cramé, tout le métallique avait fondu, tout le magique s’était vaporisé en un petit nuage rose. »

« - Euh… oui en, effet. En effet. Un petit nuage rose, en effet. Mais comment…. »

« Te fatigue pas, mon gars. Ton collègue du Bûcher vient de me raconter la même histoire. Alors je me disais, tiens le gars à l’Autel il va pas tarder à faire pareil. »

« - Je vois, en effet. Mon collègue du Bûcher, je vois. Et que lui avez-vous dit ? »

« La même chose qu’à toi, mon gars. Tu trouves des clous et un marteau. Et tu répares, mon gars, tu répares. »

Image
Petit poney, petit poney,
tu es tout gris et tout petit, petit poney.
Avatar de l’utilisateur
zcyn
 
Messages: 944
Inscription: Jeu 3 Mar 2011 15:26

Re: Biographie RPiste

Messagepar burn » Sam 12 Jan 2013 19:31

magnifique!
Image
alias tilts sur le fofo offi :D
burn
 
Messages: 486
Inscription: Dim 8 Jan 2012 20:23

PrécédenteSuivante

Retourner vers [ROLE-PLAY]

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron