[RP] Zcyn

Histoires et aventures role-play (Rappelz, Allods, Aion ou autre jeu)

[RP] Zcyn

Messagepar zcyn » Mer 29 Aoû 2012 16:11

Zcyn


La vieille Fargdun l'avait recueillie. Ses souvenirs ne remontaient pas au delà.
"Pauvre Zcyn, tu as dû voir quelque-chose de terrible, pour que ta mémoire soit ainsi effacée. Et tes cheveux! Seule une frayeur intense fait blanchir les cheveux d'une enfant. Tu es une Asura, tu auras le destin d'une Asura, mais il est trop tôt, Katan est trop lugubre, cette région trop monstrueuse. Va passer quelque temps à l'Ile des apprentis. Là-bas les forêts sont vertes, là-bas les rivages sont faits de sable, là-bas les créatures sont paisibles et s'endorment quand le soleil se couche".
Ici à Katan, elles se réveillaient, au contraire.
Petit poney, petit poney,
tu es tout gris et tout petit, petit poney.
Avatar de l’utilisateur
zcyn
 
Messages: 944
Inscription: Jeu 3 Mar 2011 15:26

Re: Biographie RPiste

Messagepar zcyn » Jeu 30 Aoû 2012 15:07

Zcyn II


Naissance d'une vocation


La vieille Fargdun n'en revenait pas.
"- Te revoilà déjà? Il faut d'habitude bien plus de temps à un apprenti pour mener à bien toutes les missions d'entraînement
élaborées par les divers instructeurs. Ce temps n'est d'ailleurs pas de trop pour choisir leur voie en connaissance de cause. Si tu es venue à bout de toutes les épreuves en si peu de temps, tu dois avoir des aptitudes particulières. Pèse d'autant mieux ta décision: magie, armes, apprivoisement? "

"- Aurais-tu 8000 roupies? Je n'ai pas réussi à l'épreuve d'apprivoisement, on aurait dit que la panthère me fuyait. Je dois recommencer, c'est pour ça que je suis revenue à Katan, à la boutique de l'île ils n'ont pas ça."

" - Etrange. Tout le monde y arrive du premier coup, les animaux de l'île sont confiants et enclins à se laisser apprivoiser. Cette bête a dû sentir en toi quelque-chose de vraiment effr.. ahem, euh, bref, quoiqu'il en soit, voilà qui n'augure rien de bon dans cette voie-là, Zcyn. Armes ou magie, voilà l'alternative maintenant."

La magie... Les petites fées, les licornes. Mais ne seraient-elles pas effrayées, elles aussi? Aux abords du portail vers l'île, Zcyn chassa ces pensées pessimistes. Chaque chose en son temps, pour l'instant capturons une de ces satanées panthères.
Petit poney, petit poney,
tu es tout gris et tout petit, petit poney.
Avatar de l’utilisateur
zcyn
 
Messages: 944
Inscription: Jeu 3 Mar 2011 15:26

Re: Biographie RPiste

Messagepar burn » Ven 31 Aoû 2012 18:18

continue zcyn j'aime pas mal ton réçis :)
Image
alias tilts sur le fofo offi :D
burn
 
Messages: 486
Inscription: Dim 8 Jan 2012 20:23

Re: Biographie RPiste

Messagepar zcyn » Lun 3 Sep 2012 15:10

Zcyn III


Le métier qui rentre


"Luerphédon, sortons du Cimetière du Deuil et reposons-nous un instant, veux-tu ? Ensuite nous reprendrons. Le butin est maigre pour l’instant."

Encore se reposer ? Mais quelle chochotte ! Trois squelettes à la suite, et mademoiselle veut se reposer. Evidemment que le butin est maigre, à ce rythme-là. Deux fioles et un casque. Déjà si elle tenait pas ses dagues comme deux cuillères à soupe. Résultat, qui c’est qui doit tout faire ? Luerphédon, attaque ! Luerphédon, à moi ! Si c’était aux familiers de choisir leur maître, ça se serait pas passé comme ça. Pouvait pas choisir un volatile ? Une tortue ?


"Tu sais, Luerphédon, je me souviens…"

Oh non, encore cette histoire. Cent mille fois qu’elle la raconte. Gna-gna-gna, l’école de magie, gna-gna-gna, la Mère Supérieure qui pose ses mains sur mon front pour sonder mon esprit, gna-gna-gna, la Mère s’évanouit, gna-gna-gna, les fées bleues décoratives deviennent rouges et attaquent tout le monde. Je sais ! J’étais à l’écurie avec les licornes, j’ai vu quand elles sont devenues noires et ont tout cassé.


"Tu sais, Luerphedon, je me souviens du récit de ce voyageur bien armé qui prenait la route du Nord-Est. Il disait que plus loin, beaucoup plus loin, le paysage change, devient désertique, et abrite deux forteresses en ruine. Il disait qu’il y était devenu riche, que parfois un seul monstre protégeait un butin énorme, comme trois fioles ou deux paires de gants. Des légendes, sans doute. Pourtant j’aimerais y croire."

Ah oui, des légendes, comme le Navislamia a bien failli en rester une, de légende. Six mois après, qu’il a fallu y retourner. Mortes de rire, les copines de la Forêt Verte. Qu’est-ce qu’elle fait maintenant, la demoiselle ? Ah bon, on rentre ? Bon, ok, marchons. Hé mais arrête-toi là ! stop ! stop !


"Luerphédon, pourquoi restes-tu là ? Je n’ai plus rien à apprendre en combattant ces faucons, je connais toutes leurs techniques, et… Oh pardon, tu as raison, nous allons en attraper un. Un bien dodu."
Petit poney, petit poney,
tu es tout gris et tout petit, petit poney.
Avatar de l’utilisateur
zcyn
 
Messages: 944
Inscription: Jeu 3 Mar 2011 15:26

Re: Biographie RPiste

Messagepar zcyn » Ven 7 Sep 2012 14:28

Zcyn IV


Et ça ne se mange même pas.


Zcyn déposa près de la porte le butin du jour, puis s’activa à ranimer le feu, en attendant le retour de Fargdun. Luerphédon n’allait pas tarder à s’étendre près de l’âtre, ça restait un gros chat, au fonctionnement assez primitif. C’est gros ? Elle se tapit et attend que le danger s’éloigne. C’est petit ? Elle fonce dessus et passe au suivant. On est à l’abri et au chaud ? Elle dort. En fin de compte j’agis de même, pensait Zcyn, si ce n’est que le sommeil me fuit.

La porte grinça. « Voyons voyons, qu’avons-nous là ?» lança Fargdun avec sa jovialité affectée. « Oh mais ce sont des cartes d’apprivoisement. C’est bien, c’est la première fois que tu en ramènes, ça se vendra mieux que les sacs de vagabond. Hmmm… craken… craken… et encore craken ? Ces créatures sont immondes, personne n’en veut, C’est à se demander pourquoi ça existe.»

Et ça ne se mange même pas. Une copine en a mâchouillé un échappé du Navislamia, elle a passé les jours suivants à vomir et à ronger des racines pour se purger.

Pourquoi trois crakens, ou plutôt pourquoi n’était-elle pas surprise que Zcyn ramène ça ?

« Ecoute Zcyn, je pourrais te dire qu’un seul familier n’est pas assez, qu’il est bon d’en avoir plusieurs pour s’adapter au danger multiforme qui rôde dans ce monde dévasté, bla-bla-bla… »

« A ce sujet, » chuchota Zcyn après avoir vérifié que Luerphédon s’était endormie, « je pensais adopter bientôt un loup, si l’occasion se présente. »

« Mais la vérité » continua Fargdun « c’est que personne ne voudra jamais m’acheter ces cartes. Autant les utiliser. Donc demain avant le lever du soleil, tu partiras au lac Blessure d’Arrogance. Et ne t’approche pas des ruines de Siraq.» Puis, à voix plus basse « Un loup, oui c’est parfait pour toi. »

Luerphédon s’étira avec un feulement sourd.

Patauger des heures dans l’eau froide à pêcher des crakens ? Très peu pour moi, vas-y toute seule, ramènes-en un si ça t’amuse. Mais si un des ces machins roses fait mine de s’approcher de ma gamelle, empoisonné ou pas, je le réduis en charpie.



Image
Petit poney, petit poney,
tu es tout gris et tout petit, petit poney.
Avatar de l’utilisateur
zcyn
 
Messages: 944
Inscription: Jeu 3 Mar 2011 15:26

Re: Biographie RPiste

Messagepar zcyn » Mer 12 Sep 2012 12:37

Zcyn V

Naissance d'une vocation, suite


Les maîtres dresseurs recommandaient de baptiser un familier d’un nom dont les sonorités soient proches des cris d’icelui, afin qu’il puisse le reconnaître facilement. Bien sûr, ce n’était pas nécessaire pour les animaux de l’Ile des Apprentis, qui comprenaient le langage humain, de même que les familiers humanoïdes. Orcs, fées, sirènes etc. Le craken fraîchement apprivoisé n’émettait cependant guère que des chuintements rauques. Rssspssss, rrrrrrrrsspsssss.

« RossPess, au pied ! D’ailleurs non, reste un peu à distance. »

Ces créatures sont immondes, personne n’en veut, C’est à se demander pourquoi ça existe. Zcyn demeura pensive en se rappelant les paroles de Fargdun. Mais son attention fut attirée par un guerrier qui, ignorant le lac, prenait le chemin des ruines de Siraq. Muni d’une sorte d’arc plat, il éliminait tous les monstres autour de lui, fouillait le sol, puis passait à la zone suivante, en quête d’objets enfouis. Dissimulée derrière un rocher, et parfaitement indétectable de par ses qualités naturelles de furtivité, Zcyn observait, fascinée par cette arme qui rendait ce guerrier aussi puissant qu’un magicien.
Après une dernière volée de carreaux, il se releva et brossa un peu la poussière qui s’était déposée sur sa cotte de mailles.

« Hé, petite ! Sors de là et viens un peu par ici. Tu n’as pas peur d’un traqueur, quand même ? »

La rôdeuse s’approcha, quelque-peu mortifiée. Il l’avait repérée depuis le début, et se sentait manifestement aussi peu menacé par elle que par les monstres du coin.

« Le marchand d’armes Soren sera content. Hé hé hé tu étais bien cachée, tu sais, simplement les traqueurs ont l’habitude de regarder au loin. Tu vois tes deux dagues ? Hé bien, un seul de mes carreaux d’arbalète fait plus de dégâts. Mais le principal avantage bien sûr c’est d’être à distance. Terminé les armures lourdes, oubliée l’esquive. Alors oui bon, les carreaux il faut les acheter, mais ça ne coûte presque rien.»

Zcyn voulait tout savoir.

« Mais on ne peut pas récupérer les flèches sur les dépouilles des monstres tués ? Et le marchand, il vend un seul type de flèche, ça va aussi sur les arcs ? Et si le monstre arrive au contact, est-ce qu’on arrive à manipuler l’arbalète aussi facilement, à faire autant de dégâts ? »

« Ho ho ho, jeune demoiselle, tu es du genre à te poser des questions, hein. Essaie plutôt. Non, pas la mienne, vu ce qu’elle m’a coûté en enchantements, je ne la prête pas. Mais dans le tas de butin que j’ai laissé dans ce coin, je crois qu’il y a une petite arbalète. »

La rôdeuse revint rapidement.

« Voilà je l’ai trouvée, et aussi un cube d’enchantement. »

« Il en faudra d’autres, et puis la faire améliorer chez un forgeron, mais c’est un bon début, hu hu hu. »

L’arbalète dans une main, le cube dans l’autre, Zcyn prononça la formule d’enchantement. L’arme scintilla un instant….<bling>. Ne restaient plus que trois morceaux de bois et de métal.

« Mais… ça n’arrive jamais. » marmonna le traqueur interloqué. « Briser une arme au premier enchantement ? Ha ha ha c’est presque un exploit. Tu veux mon avis ? Reste aux dagues. En même temps, je me demande ce qu'ils vont faire de toi, dans ta guilde.»

Ma guilde?

Image
Petit poney, petit poney,
tu es tout gris et tout petit, petit poney.
Avatar de l’utilisateur
zcyn
 
Messages: 944
Inscription: Jeu 3 Mar 2011 15:26

Re: Biographie RPiste

Messagepar burn » Mer 12 Sep 2012 16:11

pas mal l'histoire de l'arba et du cube huhu :bravo:
Image
alias tilts sur le fofo offi :D
burn
 
Messages: 486
Inscription: Dim 8 Jan 2012 20:23

Re: Biographie RPiste

Messagepar zcyn » Ven 21 Sep 2012 11:56

Zcyn VI

Chez les Villains

Image


Le sorcier se leva et s’éclaircit la voix. « Je déclare la séance ouverte. Scribe, prends note des débats. Hé, vous écoutez, un peu ? J’ai dit, la séance est ouverte. DarkMatter, repose ce poulet. Tashia et MissPiggy, vous vous montrerez vos colorations de cheveux plus tard. Scribe, énonce l’ordre du jour. »

« Sièges, alliance, tout ce qui a trait au donjon. Puis, discussion sur l’Alignement. Ensuite, examen des nouvelles candidatures. Enfin, le banquet. »

« Très bien », reprit le sorcier. « L’entente est bonne dans l’Alliance, les CoeursDePique sont juste une force d’appoint et quant aux SertLeThé, notre objectif reste de les surpasser afin de devenir la guilde dominante. Les sièges sont toujours facilement repoussés, le donjon n’étant pas perçu comme un enjeu prestigieux par les guildes majeures. Trésorier, procède au partage du butin des six mois écoulés. »

Un mage montra ses mains vides. « Le butin, le butin… Cela représentait 18 roupies par personne. Tout est passé dans le banquet. Il n’y a pas foule d’aventuriers dans notre donjon, on est loin de tout. Entre les groupes qui se perdent dans le désert de Cériu, et ceux dont la moitié se fait boulotter en chemin par les yétis… sans parler de la concurrence que nous fait l’espèce de marionnette de sorcière que les RoxxorDuPoney ont installée à l’Autel de l’esprit des morts. C’est juste à deux pas d’Horizon, les gens ils font vite le calcul.«

« Hum, merci trésorier. Chambellan gardien du Lore, un mot sur l’Alignement ? »

Un belluaire se leva et invoqua deux fées rouges qui s’approchèrent de lui, éclairant le texte qu’il s’apprêtait à lire. « Nous avons, je dirais, un déficit de notoriété. ‘Villains’ est interprété comme ‘sales’ par 37% des gens, comme ‘pauvres paysans’ par 21%, et seulement par 9% comme ‘impitoyables génies du mal, machiavéliques frères de l’ombre’, le reste ne se prononce pas. Concernant la répartition des membres, et donc l’alignement global de la guilde, voici les chiffres détaillés, race par race, métier par métier… »

Mais une des fées rouges s’était trop approchée, carbonisant le reste du parchemin.

« Bon, grosso modo tous les métiers sont représentés, les Villains ont donc un alignement neutre. J’en ai terminé.»

« Merci Chambellan» continua le sorcier et chef de guilde, faisant mine de ne pas entendre un grattement insistant en provenance de l’antichambre. « Je vous enjoins tous à vous améliorer dans vos métiers respectifs. Je suis le seul à avoir atteint le sixième Rang, cela ne suffit pas à faire des Villains une guilde puissante et respectée. Haut Conseiller diplomatique, comptons-nous de nouvelles recrues dans nos rangs? Hé DarkMatter on se réveille, c’est à toi que je parle. »

« - Hein ? Euh oui, une Asura. »

« Nous ne manquons pas d’invocateurs ni de mages, mais abondance de biens ne nuit pas. »

« - Pardon ? Euh non, c’est une rôdeuse. »

« Etrange qu’on puisse ne pas vouloir devenir sorcier. Mais après tout, des traqueurs, il en faut. »

« - Quoi ? Euh en fait elle veut faire assassin. Ou alors c’est son destin, je n’ai pas trop compris son histoire. Elle est d’abord allée voir la guilde RoxxorDuPoney. Comme elle n’avait pas de dragon ils lui ont fait passer leur test avec la marionnette sorcière à descendre en dix secondes, elle s’est fait rétamer par un fanatique, les RoxxorDuPoney ont bien rigolé, et elle est venue se présenter chez nous, comme futur assassin donc. Elle attend dans l’antichambre.»

Un silence incrédule s’abattit sur l’assemblée, à peine troublé par des bruits de griffes sur la porte, puis des voix s’élevèrent.
« Mais ça ne sert à rien. »
« Personne n’en veut. »
« On se demande pourquoi ça existe. »
« Est-ce qu’on pourrait passer à table ? »

« Du calme » intervint le sorcier. « Nous allons l’accueillir en tant que membre provisoire, si elle fait ses preuves nous nous prononcerons sur son admission définitive. Et maintenant, à tab… »

Dans un fracas de bois vermoulu, la porte de l’antichambre céda, laissant entrer une panthère qui bondit sur le Haut Conseiller Diplomatique, lui déroba sa cuisse de poulet puis repartit vers la sortie, poursuivie par une jeune rôdeuse.

« Excusez-là, elle n’est pas méchante mais l’odeur de volatile rôti ça la rend intenable. »
Dernière édition par zcyn le Ven 21 Sep 2012 14:35, édité 1 fois.
Petit poney, petit poney,
tu es tout gris et tout petit, petit poney.
Avatar de l’utilisateur
zcyn
 
Messages: 944
Inscription: Jeu 3 Mar 2011 15:26

Re: Biographie RPiste

Messagepar burn » Ven 21 Sep 2012 12:50

je l'avais attendu cette suite!superbe encore une fois :bravo:
Image
alias tilts sur le fofo offi :D
burn
 
Messages: 486
Inscription: Dim 8 Jan 2012 20:23

Re: Biographie RPiste

Messagepar zcyn » Mer 26 Sep 2012 10:54

Zcyn VII

Points de vue

Zcyn descendit en mode furtif les pentes cristallines et rejoignit sans encombre la Forêt de conifères. « Toujours vers le Levant, tu ne peux pas te tromper» lui avaient expliqué les Villains. C’étaient de braves gens, pensait-elle, ils avaient donné à Luerphédon tous leurs poulets rôtis, et à elle des ailes magiques ainsi qu’un costume de chat. Dissimulant ses pièces d’armure, ce costume empêchait les monstres de savoir immédiatement à quoi ils avaient affaire, rendant leurs premières attaques moins efficaces. L’apport restait modeste mais, et les Villains avaient bien insisté sur ce point, elle en conserverait le bénéfice tout de long de son parcours vers les hautes sphères de l’Assassinat, à la différence de son équipement normal, qui lui deviendrait inadapté en face de créatures de plus en plus puissantes.

Le banquet s’était prolongé, l’après-midi touchait à sa fin, serait-elle rentrée avant la nuit? Le petit pont de bois à l’est de la forêt lui rappela l’estrade où les Villains les plus éméchés s’étaient essayés à des démonstrations de danse rituelle. Comment faisait-on, déjà? On tournait, on reculait, non, on avançait, puis à droite… ou alors à gauche… On sautait deux fois aussi, ou bien était-ce une seule fois…

« A droite, à droite, on lance la jambe gauche et on tape des mains.».

Cette voix n’était pas celle du bûcheron Trishu. Instantanément deux dagues apparurent dans les mains de la rôdeuse. Dans ses pattes de chat, en fait.

Un homme-lézard s’avança sur le pont.

« A gauche, à gauche, on lance la jambe droite et on tape des mains. On recule on recule, et on saute en tournant. C’est la danse rituelle de ma Confrérie. »

« - Une confrérie ? Une confrérie de monstres ? »

« Dites-donc, parlez pour vous, les humains, avec votre peau livide et flasque. Moi je n’ai pas besoin de me cacher sous un costume de chat. « s’offusqua le Spinny Nimble Eel, « Je sais que si je vous attaque, les vôtres vont vous ranimer et vous allez revenir, mais ne jouez pas avec mes nerfs, un coup de griffe est vite parti. Où en étais-je ? Ah oui. Rejoindre une confrérie, oui il vient un temps où c’est indispensable. Les humains de champ c’est facile, au début on est tout fou, on les attaque à la sortie des villes, mais on comprend vite que pour rapporter du butin digne de ce nom, il faut aller chasser de l’humain de donjon, et ça c’est une autre histoire, ils sont beaucoup plus forts. »

« - Comment ça, mais du tout, au contraire, c’est nous qui… » tenta de répliquer Zcyn, mais l’homme-lézard ne releva même pas.

« Et donc nous nous regroupons en confréries, généralement de la même espèce, voire en coalitions de confréries quand il s’agit de s’assurer la domination d’un donjon. Au demeurant, notre prééminence s’étend, les humains se raréfient et nous abandonnent des territoires entiers. Vous êtes la première à passer ce pont aujourd’hui. La plupart des monstres – comme vous dites – de ce monde n’ont jamais vu un humain. Nous vous tenons parqués dans les donjons et les villes, c’est presque de l’élevage.»

Une silhouette apparut sur la ligne de crête, se détachant dans la clarté poussiéreuse de cette fin d’après-midi. Un autre homme-lézard.

« Raid dans dix minutes, perds pas ton temps avec cette humaine low-level. »


Image
Petit poney, petit poney,
tu es tout gris et tout petit, petit poney.
Avatar de l’utilisateur
zcyn
 
Messages: 944
Inscription: Jeu 3 Mar 2011 15:26

Re: Biographie RPiste

Messagepar zcyn » Ven 5 Oct 2012 11:59

Zcyn VIII

Et susceptible avec ça


La nuit était tombée sur Katan. Elle semblait y tomber plus vite qu’ailleurs, les voyageurs exprimaient souvent leur surprise de voir la clarté du jour durer si peu, d’une façon si atténuée, comme égarée en terre étrangère. Retrouver le modeste logis de Fargdun, un peu à l’écart de la ville, restait cependant un jeu d’enfant pour Zcyn.

« Luerphédon, ralentis un peu. » La panthère paraissait intriguée, s’arrêtant pour renifler l’air puis repartant de plus belle vers la cabane. « Qu’est-ce qui t’arrive ? Ce n’est pas le jour où Fargdun fait du poulet. Bon, tu me laisses entrer et toi, tu restes dehors jusqu’à ce que tu te sois calmée.»

Encore tournée vers la porte qu’elle refermait, la rôdeuse perçut une agitation inhabituelle pour cette heure où la relative quiétude du soir aurait dû régner.

«- Petite vilaine ! »

« Pardon ? Mais, comment peux-tu déjà être au courant ? Je viens à peine de m’engager chez les Vill… »

«- Vilaine, vilaine licorne! » reprit Fargdun, avant de remarquer la présence de l’orpheline.

« C’est ma faute aussi, je n’ai pas voulu la laisser dehors dans l’enclos pour la nuit, et ici elle n’a pas la place. Magique ou pas, c’est un cheval, c’est gros mais ça s’effraie facilement. Et maintenant, mes deux vases sont par terre en mille morceaux. »

Zcyn, n’ayant jusqu’ici jamais côtoyé de près un familier aussi rare, eut un geste de la main pour caresser la licorne mais sentit la peur d’icelle. Décidément cela ne s’arrangeait pas. Elle s’agenouilla pour aider à ramasser les débris épars.

« - C’est un legs d’un de mes anciens amants, décédé ce matin. En souvenir de l’époque où il venait me chercher, monté sur sa licorne noire, et en amenant une blanche pour moi. Nous allions chevaucher sur les bords du lac Messi. »

Zcyn écoutait d’une oreille distraite.

« Ah oui, d’accord, et vous vous asseyiez dans l’herbe sur la rive, pour jeter du pain aux canards sauvages…. »

« - Un peu de respect, petite écervelée ! Certes je ne suis plus de la première jeunesse, tous mes amants sont morts, mais Katan, cela fait des siècles et des siècles que la végétation y est fossilisée et que les animaux s’en détournent. Le lac était morne et silencieux comme aujourd’hui, mais il était à l’écart, et c’est tout ce que nous demandions. Plus personne n’y va, tu ne peux pas comprendre, aujourd’hui l’imprudent qui s’en approche est taillé en pièces par ces stupides zombies mécaniques installés par cette stupide guilde avec l’accord des stupides autorités de la ville. »

La licorne s’était calmée, toutefois il était clair qu’un rien, une escarbille sautant de la cheminée, le couinement d’un gobelin occis par Luerphédon, pourrait déclencher un nouvel accès de frayeur, au détriment de l’ameublement déjà fort pauvre de la petite maison. Mais effectivement la mettre dehors dans un simple enclos, c’était la condamner, les monstres alentour savaient que Luerphédon finirait par s’endormir. Zcyn eut une idée.

« Pourquoi ne pas l’échanger au marché contre une salamandre ? C’est petit une salamandre, ça ne prend pas de place. De plus elle ne serait pas souvent ici, elle resterait avec moi pour… »

Fardgun se redressa avec une vigueur insoupçonnée. Cette licorne avait fait ressurgir un passé révolu, la vieille femme n’était pas encore prête à entendre une suggestion qui l’amènerait à s’en séparer.

« - Et alors quoi, il faudrait que tout lui revienne? Elle réclame encore et encore? Mademoiselle prétend fréquenter le beau monde, mademoiselle veut entrer dans une guilde, mademoiselle veut du bel équipement, du familier de luxe ? Une panthère ce n’est plus digne d’elle, on voulait un loup mais ce n’est plus assez, on veut une salamandre, et quoi après ? Un cerbère ? Un génie ? »

La voix était allée crescendo. Peut-être les combattants qui s’entraînaient dans l’arène voisine en perçurent-ils eux-mêmes des bribes, mais ils n’y prêtèrent pas d’importance. En revanche…

« Luerphédon ! »

Zcyn s’était précipitée au dehors. Rien. Rien que la nuit glacée et faussement tranquille de Katan.

Image
Petit poney, petit poney,
tu es tout gris et tout petit, petit poney.
Avatar de l’utilisateur
zcyn
 
Messages: 944
Inscription: Jeu 3 Mar 2011 15:26

Re: Biographie RPiste

Messagepar zcyn » Ven 12 Oct 2012 16:52

Zcyn IX

Z-auriez pas vu une panthère ?


Zcyn renonça rapidement.
« Inutile d’insister, elle a plus de souffle que moi, après tout elle est sur quatre pattes. Je rentre à Katan louer un Ornitho et prendre des provisions, ensuite je la suis à la trace. Pas question de la laisser s’échapper, si je veux un jeune loup j’ai besoin de quelque-chose à échanger. »

J’aurais dû me tirer depuis longtemps. Un craken ça passe encore, un canidé c’est déjà plus limite. Genre chien-chien fidèle à son maî-maître, ça tape l’incruste et ça devient le roi de la maison. Ou alors elle croit que les familiers c’est juste pour faire joli, genre petite fée dans sa bu-bulle, pas plus grosse qu’une de mes griffes. Avec une panthère elle avait le nec plus ultra, des dents des griffes et des muscles, peut pas rêver mieux. Maintenant qu’elle se débrouille, je rentre au pays.


La rôdeuse suivit facilement la piste vers le Levant, jusqu’au Portail oublié. Peu d’empreintes de familiers venaient brouiller celles de la panthère, le Spinny Nimble Eel de la Forêt de conifères avait peut-être raison, beaucoup trop de territoire était délaissé. Aux bords du rivage les traces s’accumulaient, comme si Luerphédon avait hésité avant de repartir de plus belle.

Bon. C’était la bonne direction pour revenir sur l’Ile, mais ça faisait quand même beaucoup d’eau. Pas bien évalué mon coup. Donc maintenant c'est plein Nord, pas trop le choix. Il y aura bien un coin avec des panthères, après tout on est la race dominante. De toute façon l’important c’est de mettre le plus de distance possible entre la décolorée et moi.


Le charpentier Sypherd était formel.
« Oui je l’ai vu passer il y a quelques heures, elle remontait rive droite, vers le Pont grisâtre. J’ai pensé qu’elle venait d’Horizon Ouest, il y en a une colonie là-bas, c'est courant qu'une d'elles s'égare dans le coin. »

Dommage, le coin était sympa, giboyeux à souhait, et plein de copines, mais bon, c’est là qu’elle va chercher en premier, elle connaît un peu l’endroit depuis son fameux KO en six secondes par un fanatique. La honte absolue, et devant tout le monde. Déjà que les familiers des RoxxorDuPoney ont tendance à me snober. là je savais plus où me mettre.


Zcyn mit pied à terre pour reposer l’Ornitho. La routine. Faire du feu pour tenir les monstres à distance, renouveler l’eau de la gourde, sortir les provisions du sac. Et considérer la situation. Mécaniquement, son familier atteindrait le Lac Lenka. La géologie particulière du pays l’avait souvent frappée, les chemins étaient toujours entourés de hautes montagnes, on y était comme sur des rails. Au-delà de Lenka, il ne faudrait plus trop tarder à l’intercepter. Plus au nord, la région lui était inconnue, et à l’ouest il y avait Rondo, la capitale, grouillante de combattants de très haut niveau, de Troisième voire de Quatrième rang, une autre forme de menace pour une panthère somme toute assez naïve.

Des roseaux verts, des roseaux verts, encore des roseaux verts. Rien à se mettre sous la dent ? Pas eu ma gamelle aujourd’hui. Vais me mettre à l’affût, il y a peut-être des canards. Et zut, une bande de fées rouges. Du vent, ouste le menu fretin, des comme vous j’en dévore douze le matin et j’ai encore faim. Purée elles doutent de rien, elles se rapprochent encore…Aïe ! Purée mais ça fait mal, c’est comme une piqûre de guêpe mais modèle géant. Aïe! Hé c’est facile aussi à trois contre une. Bon, les étincelles en robe, ne croyez pas que je fuis, on va dire que je dédaigne de vous manger car je préfère des proies plus consistantes.


Le garde de la tour de Marduka ne se fit pas prier.
« Oh ben oui ma p’tite moizelle, une panthère qui se fait courser par des fées ardentes, c’est pas tous les jours qu’on voit ça. En plus on aurait dit qu’elles s’étaient passé la consigne, quand un groupe avait fini un autre prenait le relais, la bestiole elle s’est réfugiée dans la Forêt obscure, genre record du monde de course à pied. Sans vouloir vous commander ma p’tite moizelle, z’êtes pas trop de taille non plus pour la Forêt, si vous tenez à y aller faudra faire dans le furtif de chez furtif.»

Fichues bestioles. Et d’abord, la magie c’est pour les faibles. Bon, qu’est-ce que c’est que cet endroit ? J’ai traversé la moitié du monde et je me retrouve dans un espèce de Katan en pire? Hé toi le Eye Glower Tyrant t’es une panthère, pourquoi tu es toute grise et tu dis rien ? T’es un zombie de panthère? Et les autres copines? Allez quoi, il faut m’aider, j’étais chez les humains mais là c’est fini, je n’ai plus de maître. Vous chassez quoi? Il y a des poulets? Purée j’y crois pas. C’est le monde du silence version terrestre. Oh mais…. Qu’ouis-je ?


Luerphédon venait de percevoir un long feulement sourd, à très basse fréquence, presque un infrason. Un feulement que seuls les Smilodons pouvaient émettre. Un feulement de détresse.

Alors où il est le collègue ? Ca venait de par-là, il doit être derrière la petite maison en flammes… Hé salut ma grande, ça fait plaisir. C’était déprimant ces zombies à la fin, toi t’es une vraie bagarreuse ch’uis sûre, c’est quoi ta cicatrice derrière l’oreille ? Ha bon ? Tu t’es fait attaquer par des fées rouges quand tu étais petite, ça a brûlé et les poils ont jamais repoussé, ah je vois. Euh, mais attends voir…


Zcyn ne suivait même plus les détours des empreintes au sol, Luerphédon faisait un tel raffut qu’on pouvait se diriger à l’oreille et aller droit au but, c’était une aubaine vu la lenteur imposée par le mode furtif. La rôdeuse longea directement le lac intérieur et aboutit à une masure qui semblait brûler depuis l’éternité.
« Pourquoi ai-je le sentiment que quelque-chose me lie à cette maison ? »
Elle mit ça sur le compte de la similitude visuelle avec la campagne asurane et n’y pensa plus. L’important c’est qu’elle venait de retrouver son familier. En compagnie d’un smilodon de belle taille, au demeurant.

« Luerphédon ! Allez c’est fini ce caprice, on rentre à la maison. »

Les deux fauves se tournèrent vers elle, comme synchronisés.

« Mais non, pas toi le smilodon, va retrouver ton maître. Allez file."
L’animal semblait dérouté. Il émit un autre feulement sourd, que la jeune fille n’entendit pas. Puis il repartit lentement vers la maison pendant que Zcyn et sa panthère s’eloignaient.

Pas possible, alors l’autre c’était… Ben ma vieille, souvent je regrette que tu ne piges que ton langage d’humain, mais là c’est peut-être pas plus mal.


Image
Petit poney, petit poney,
tu es tout gris et tout petit, petit poney.
Avatar de l’utilisateur
zcyn
 
Messages: 944
Inscription: Jeu 3 Mar 2011 15:26

Re: Biographie RPiste

Messagepar zcyn » Ven 19 Oct 2012 14:47

Zcyn X

Ex nihilo


Longtemps Zcyn fut intarissable. Le Portail oublié d’où l’on pouvait entendre la mer toute proche mais pas la voir, la remontée de la rivière séparant Katan d’Horizon. La profusion de mobs entre le Pont grisâtre et celui de la lune sanglante, des mobs dont on lui avait dit qu’ils protégeaient les accès aux temples jumeaux du Clair de lune. Plus au nord, les vaguelettes parcourant la surface du lac Lenka, les cabanes de pêcheurs, les herbes folles des rives, les fées bleues narguant les amphibiens. Les murailles de Rondo dont elle n’avait pas osé s’approcher. Le point de vue depuis la tour de Marduka. Les champignons géants de la Forêt obscure. Les flammes. L’impression de déjà-vu. L’improbable smilodon.

S’interrompant in instant, elle fut saisie en réalisant que, par contraste, tout ici lui semblait désormais fade, banal, dépourvu de perspectives. Le Cimetière du deuil ? Depuis longtemps les monstres ne l’attaquaient qu’en dernière extrémité, et après avoir planqué leur butin. Quel intérêt à aller combattre des Hommes-faucons, pour qui avait vu, certes de loin et avec moult précautions, des Rockyans? Ou des gobelins, pour qui ne tarderait pas à partir en raid de donjon avec sa guilde ?

« Mais pourquoi n’y a-t-il pas de donjons à Katan ? »

C’était une question rhétorique, mais Fargdun saisit la balle au bond.

« - C’est à Katan que les guerres les plus anciennes et les plus terribles ont été livrées. Certains disent que Siraq a vu couler sur ses murs plus de sang qu’il n’en coulera jamais aux Clairs de lune ou aux Mines. Certains disent que sous la cendre d’aujourd’hui le brasier d’hier pourrait bien se réveiller, et l’humanité y voir à nouveau mourir en masse ses meilleurs guerriers. Mais c’est peu probable. Les batailles ont épuisé les deux camps, le flux des combattants s’est tari, les ruines elles-mêmes se sont lassées. L’histoire s’écrit ailleurs désormais. Quant à toi… »

« Moi, je suis de Katan. Combattre pour les gaians ? Les dévas ? »

« - Quant à toi tu es une asura… mais tu n’es pas de Katan. Des cabalistes partis apprivoiser des nagas t’ont trouvée dans la Forêt obscure, sur le seuil de la petite maison en flammes, précisément là où tu as rattrapé ta panthère. Sans voix, le regard fixe, le cœur battant à peine. Une fois ici, durant deux jours rien n’a changé. Cent fois je t’ai demandé si tu m’entendais, comment tu t’appelais. Le troisième jour j’ai vu tes yeux cligner, ton regard se tourner vers moi. Tu as juste répondu ‘Zcyn’ ».

« Je me souviens de ça. Mais avant… rien. »

« - J’ai pensé au début que ta famille ou ton groupe avait été attaqué et qu’inexplicablement tu avais été épargnée. Et dans l’espoir de peut-être pouvoir te rendre à un grand-oncle ou des cousins, j’ai longtemps cherché dans les registres officiels, les listes, les archives de la ville. J’ai interrogé les marchands, les guides, j’ai pris contact avec la diaspora asurane établie dans tous les coins du monde. Aucune trace, aucun indice, nulle part. Tu es pour ainsi dire tombée du ciel. J’avais prévu de t’en parler le jour où tu serais suffisamment armée pour tenir tête aux créatures de la Forêt obscure, Luerphédon a un peu brusqué les choses. Voilà. Deux émissaires de ta guilde sont passés hier, un raid est imminent, tu pourras les accompagner à Horizon sans trahir Katan. »

Un raid, si vite, peut-être demain? Je serai prête, se dit la rôdeuse. Si j’arrive à dormir cette nuit.

Image
Avatar de l’utilisateur
zcyn
 
Messages: 944
Inscription: Jeu 3 Mar 2011 15:26

Re: Biographie RPiste

Messagepar zcyn » Mer 24 Oct 2012 15:01

Zcyn XI

Narration du déroulement de l’expédition des Villains du groupe de donjon des reliques du clair de lune aride


Bon alors récapitulons. J’ai des potions pour moi, des potions bleues à offrir au soigneur, mon collier est vide, les pierres de mes armes sont régénérées, j’ai loué un ornitho, j’ai des parchemins de résurrection, j’ai des frags à offrir au chippeur, même si je ne sais pas à quoi ça sert. Il manque quelque-chose, il manque quelque-chose. Revoyons ce petit manuel du parfait Villain. Eloge du grand Sorcier fondateur, non ce n’est pas ça, Coupons de fidélité valables chez Soren le marchand d’armes, non plus, Règlement intérieur et rangs hiérarchiques, c’est pas ça, dix recettes pour accommoder le Siffleur bleu, non mais c’est n’importe quoi ce manuel, je vais arracher toutes ces pages.

Comment ça ? Pas celle des recettes en tout cas !

Ah nous y voilà. Ornitho, frags, potions rouges, potions bleues, collier, pierres, parchemins, j’ai tout. Il manque quelque-chose. Je ne sais pas quoi. Mais il manque quelque-chose. Où est passé le manuel. Page vingt. Non, c’est bon. Pourtant…

Grésillement ténu. Les amplificateurs télépathiques de la guilde venaient de commencer à émettre.
« Avis aux Villains de Deuxième rang. Veuillez vous enregistrer puis vous rendre à Clair de lune deux. Je répète,… »

"Je suis là. Je suis là. Enregistrez-moi. Vous m’entendez ? Il faut que je parle ? Ou alors je pense très fort ? Je suis Zcyn. Je suis enregistrée ? "

« Avis aux Villains de Deuxième rang. Veuillez énoncer votre rang et votre familier. Trois places sur huit sont attribuées. Je répète,… »

"Deuxième rang ! Zcyn. Euh non, panthère. J’ai une panthère. J’ai un ornitho aussi, mais comme familier j’ai une panthère. Elle s’appelle Luerphédon. Il faut l’enregistrer également ?"

Non, mais tu vas faire enregistrer tes bagages, aussi ?

«Avis aux Villains de Deuxième rang. Veuillez vous rendre à Clair de lune deux. A gauche après le pont. Quatre places sur huit sont attribuées. Je répète,… »

"Euh pardon, quel pont ? Je suis à Horizon. C’est bien ça, n’est-ce pas ? Pour Clair de lune, on part d’Horizon. Parce-que moi je suis de Katan. Enfin non, mais c'est compliqué. Voilà, je passe le pont d’Horizon. Alors maintenant je vais à gauche ?"

«Avis aux Villains de Deuxième rang. A gauche après le pont grisâtre. Suivez le chemin jusqu’à Clair de lune deux. Six places sur huit sont attribuées. Je répète,… »

« J’ai pris le pont et ensuite à gauche, là je suis aux Falaises de sable, beaucoup de grosses tortues mais pas de donjon. Ou alors il faut attendre que la nuit tombe pour que Clair de lune apparaisse ? »

Les amplificateurs télépathiques crachotèrent un instant quelques bribes de phrases à plusieurs voix puis l’émission redevint plus nette.

« Crrrr…. assassin….crrr… sert à rien crrr… pourquoi ça existe crrr…… crrrr… crrrrr…. Avis à Zcyn. Avis à Zcyn. Instruction de rester sur place en attendant de l’aide. Je répète… »


Quelques minutes plus tard, l’ornitho de Zcyn suivait docilement celui du raid leader.

Et pourquoi moi je dois courir derrière?

« - La mine de sel… le pont grisâtre… Et voilà le Temple du clair de lune, tu peux passer le portail, Zcyn. Enfin je veux dire, d’abord tu descends de ton ornitho et puis tu passes le portail. »


Le groupe était impatient de commencer, les présentations furent réduites à l’essentiel puis les échanges de bénédictions furent lancés.

« Quelle est la stratégie ? » demanda la rôdeuse, soucieuse de bien faire. «- On tue les mobs» répondit le soigneur. Cela avait le mérite de la simplicité, et sans plus de façon le raid leader désigna la première cible, un Little Beak Hawk Statue

<Peeeewww>

L’oiseau qu’on aurait dit fait de pierre remonta l’origine du frag et, en vol stationnaire, entreprit de frapper. Le groupe l’entoura, sauf Zcyn qui le trouvait, de près, beaucoup plus gros qu’elle ne l’avait imaginé. Se prendre un coup de bec ? En armure chasseur ?

« - Attaque, Zcyn ! »

« Oui oui j’allais le faire justement, c’est juste que vous êtes tous autour de lui… »

Petite pique du bout de la pointe de la dague. Pas de réaction. Avec l’autre dague ? Aucun effet apparent sur le Little Beak Hawk Statue, d’ailleurs même les efforts conjugués du groupe n’avaient toujours pas réussi à l’abattre.
Enfin il tomba.

<Peeeewww>

Pas le temps de s’émerveiller devant le butin, un autre Little Beak Hawk Statue était là. Ma foi, si ces monstres ne s’intéressent qu’au raid leader, autant s’en donner à cœur joie.

« Luerphédon, on attaque! «

Pouvoir taper impunément sur un monstre de pierre à la puissance dévastatrice était grisant. Monstre après monstre la cadence s’accélérait, parfois la créature était à terre en moins d’une minute. Les trésors s’accumulaient, aussitôt répartis: des sacs de vagabonds, des parchemins de contrepoison, des fioles de restauration de mana. Ce voyageur rencontré à Katan avait raison, à aller dans les donjons on devenait riche.

Le raid leader continuait à distiller ses conseils.

« - Le mercenaire, tu n’as plus de flèches, ton arc il va marcher beaucoup moins bien. Le clerc, sauf cas d’urgence attends la fin de chaque combat pour me soigner. Le groupe, laissez-moi taper seul au début. Et limitez votre puissance, l’attention du mob doit rester sur moi. Zcyn, pas besoin de te limiter évidemment, toi tu peux y aller à fond. »

Image
Petit poney, petit poney,
tu es tout gris et tout petit, petit poney.
Avatar de l’utilisateur
zcyn
 
Messages: 944
Inscription: Jeu 3 Mar 2011 15:26

Re: Biographie RPiste

Messagepar burn » Jeu 25 Oct 2012 19:45

bravo toujours aussi bien écris!
Image
alias tilts sur le fofo offi :D
burn
 
Messages: 486
Inscription: Dim 8 Jan 2012 20:23

Suivante

Retourner vers [ROLE-PLAY]

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités