L'HISTOIRE

PROLOGUE

L'ordre mondial était maintenu par le cycle de la création et de l'extinction. Les deux dieux qui avaient le contrôle sur la Lumière et les Ténèbres avaient la charge de la protection de l'ordre sur Gaïa.
Ils faisaient partie des divinités les plus respectées et les plus fiables parmi le panthéon. Ils décidèrent qu'ils s'occuperaient du monde matériel dans lequel les humains vivaient, promettant de leur fournir un avenir incomparable. Ainsi, les Deva, représentants de la Lumière, et les Asura, représentants des Ténèbres, furent envoyés sur terre pour aider les humains à construire une grande et forte civilisation. C'est depuis ce jour que les humains sont désormais appelés Gaïa, afin d'honorer leurs fières origines - la terre de Gaïa.

Le temps passa et les Gaïa semblèrent arriver à une époque stable et prospère. Ils surpassèrent les différentes crises et trouvèrent le chemin vers la liberté et la paix. La civilisation commençait à prospérer.

Un jour, une sorcière apparut. Elle pratiquait la magie noire et voulait dominer le monde. La paix commença à se fragiliser. En promettant de grands pouvoirs à ceux qui se rangeraient de son côté, elle vit les rangs de son armée croître de façon démesurée, et devint encore plus puissante. Nombreux furent ceux trompés par les tentations de la Sorcière, et la suivirent tels des fanatiques assoiffés de puissance. Ils causèrent une grande confusion au plus profond de Gaïa. Ses pouvoirs devinrent si grands que les Deva, les Asura et les Gaïa durent travailler main dans la main pour la stopper.
Après une longue et épuisante bataille entre les Deva, les Asura, les Gaïa et la Sorcière, celle-ci fut finalement capturée et brûlée. La paix revint sur Gaïa.

Quelques décennies plus tard, un nouveau mouvement apparaissait sur Gaïa, qui remettait à nouveau en cause la paix mondiale.

CHAPITRE 1 - MALÉDICTION DE L'IRRESPONSABILITÉ

Les Deva et les Asura, envoyés par les dieux, aidèrent les Gaïa à créer leur nouveau monde. Ils dévoilèrent non seulement de nombreuses technologies pour construire une civilisation sur de bonnes bases, mais partagèrent également beaucoup de savoir pour guider les Gaïa. Un jour, les Deva et les Asura racontèrent aux Gaïa l'histoire de la chute de leurs ancêtres - ils furent sous le choc.
Leurs ancêtres, appelés autrefois "Les Anciens" et guidés par les apôtres divins, construisirent une brillante civilisation. Grâce à leurs connaissances, ils construisirent des portails warp qui leur permettaient de voyager partout où leurs désirs les conduisaient - jusqu'à rendre visite aux dieux eux-mêmes. Cependant, leur grand savoir apporta également arrogance et cupidité parmi leurs rangs. Une révolte éclata contre les dieux, qui gardaient le peuple de Gaïa en estime.
Les dieux ne laissèrent pas les choses se faire sans agir, et punirent tous les Gaïa - la destruction les attendait tous. Ils invoquèrent le dieu hideux de la destruction : Schumarz. Celui-ci détruisit chacun des Anciens, et la civilisation des Anciens disparut de Gaïa.
Les dieux placèrent une malédiction aux humains restants : la "Malédiction de l'Irresponsabilité". Celle-ci empêchait de devenir arrogant lorsque trop de savoir était acquis, et empêchait de ce fait une nouvelle révolte contre les dieux. De nombreux et abominables monstres furent invoqués par les dieux dans le but d'interrompre la vie confortable des humains.
Après avoir écouté cette histoire de la bouche des deux apôtres divins Deva et Asura, les Gaïa tremblèrent de frayeur.

À quel point nous pouvions être arrogants ! À quel point nous pourrions être arrogants ! Nous pourrions vivre dans les ténèbres pour toujours par la faute de nos propres erreurs. Remercions les apôtres de leur pardon et de leur pitié !
Désormais, les Deva et les Asura guident les Gaïa dans une vie calme et tranquille. Deux religions furent créées, la "Route de Brighton" - une religion célébrant le dieu de la Lumière et le pouvoir de la création - et le "Crépuscule" - une religion célébrant le dieu des Ténèbres et le pouvoir de la fin de toutes choses. Les deux religions s'unirent pour créer une bible dans laquelle tout serait écrit, pour que l'Histoire ne soit pas répétée.

Mais quelque chose clochait. Quelque chose ennuyait tout le monde. Quelque chose était sur le point d'arriver...

CHAPITRE 2 - LA SORCIÈRE

Des milliers d'années après l'arrivée sur Gaïa des Deva et Asura, envoyés par les dieux eux-mêmes dans le but de créer une civilisation resplendissante, un jeune homme vivait dans un village proche de Rondo. Un jour, alors qu'il était sur le retour d'une partie de chasse, il rencontra une jeune voyageuse qui lui demanda le chemin vers l'auberge la plus proche. L'homme lui dit que la ville la plus proche n'était pas loin et qu'elle disposait d'une auberge. Il lui proposa donc de l'accompagner jusqu'à destination. La jeune femme accepta et ils partirent tous deux en direction de Rondo.

En marchant en direction de la ville, ils n'échangèrent aucune palabre. Parfois, le jeune homme regardait cette femme et semblait sur le point de dire quelque chose. Mais il se mordait la langue et regardait ailleurs. Parfois, la femme faisait la même chose mais quand elle parvenait à le regarder, son visage s'éclairait toujours d'un sourire. Après un certain temps, l'homme remarqua cela et lui demanda ce qui était si drôle. Elle s'avança un peu, se retourna puis sourit à l'homme. Elle marcha à côté de lui pour le reste du chemin. Chacun d'eux sentait une chaleur dans leurs cœurs.

Après leur arrivée en ville, la femme y resta pendant une longue période. Il ne fallut que peu de temps pour qu'ils parlent l'un à l'autre. Il ne fallut que de peu de temps pour qu'ils se mettent à rire. Après quelques mois, ils emménagèrent ensemble, se marièrent et découvrirent le sens véritable de l'amour.

Les deux amoureux n'étaient pas des humains ordinaires. Le jeune homme était un Deva, mais également le maire de la ville. La femme une Asura, bannie de sa tribu pour pratique de magie interdite.

Un jour, ils découvrirent que leurs pouvoirs magiques étaient encore plus grands lorsqu'utilisés simultanément. Ils décidèrent donc de quitter la ville et de se former à l'utilisation de cette puissante forme de magie.

Jour après jour, ils pratiquèrent la magie. Jour après jour, leurs caractères et leur joie de vivre se dégradèrent. Jusqu'au moment où tout bascula...

En échange de cette grande puissance, ils perdirent une partie de leur santé mentale. Au final, ils devinrent quasiment fous et commencèrent à utiliser leur magie pour nuire et faire le mal. Quand ils commencèrent à détruire villes et villages, tous les pays décidèrent de s'allier pour mettre fin à la folie du couple. C'est alors que le jeune homme commença lentement à récupérer une partie de sa raison et qu'il tenta d'empêcher sa femme de continuer, mais en vain. Suite à une longue dispute, elle finit par perdre entièrement la raison et tua son mari d'un coup de poignard dans le dos...

L'ère de la « Sorcière » débuta ainsi.

CHAPITRE 3 - TEMPÊTE DE VÉRITÉ

Les effrayants pouvoirs de la Sorcière faisaient trembler tout Gaïa. Il y avait des histoires rapportant qu'elle pouvait tuer n'importe quel monstre d'une seule incantation et dévaster une ville entière en quelques minutes. On racontait également qu'elle pouvait ramener les morts à la vie. De nombreuses histoires parlaient de ses capacités, mais pas une âme ne savait de quoi elle était réellement capable. Une chose était cependant certaine. Ses pouvoirs lui servaient à faire le mal et répandre la terreur...
En tant qu'Asura, la Sorcière était un apôtre divin. Des rumeurs se répandirent rapidement, et on l'affubla de surnoms tels que "la traîtresse" ou "la Sorcière sans dieu". Mais même si elle avait été bannie par son peuple, les Deva et les Asura tentaient de garder l'existence de la Sorcière à l'écart des oreilles des Gaïa afin de maintenir l'équilibre du monde. Mais ce n'était pas chose aisée - la situation était déjà critique.
La confusion montait. Certaines personnes commencèrent à accepter la Sorcière et à la suivre. C'est à ce moment qu'elle passa à l'étape suivante. Elle donna la "vérité" au monde :

"Toute l'histoire de Gaïa n'est qu'un immense mensonge. Tout ce qui est arrivé avant aujourd'hui a été détourné de son véritable sens !
Il n'y a pas de dieux. Il n'y a pas de monde divin.
Les Deva et les Asura ne sont rien d'autre que des Gaïa possédant des pouvoirs hors du commun. Mais nous faisons tous partie du même peuple !
Vous ne devriez pas voir les Deva et les Asura comme vos sauveurs. Les Gaïa possèdent déjà leur propre civilisation, basée sur leurs propres connaissances, et qui fonctionne. Bien qu'ils aient été détruits par de soi-disant "dieux" contre lesquels ils se sont révoltés, leur civilisation était grande. Lorsque les Deva et les Asura arrivèrent ici, ils ne partagèrent pas leurs connaissances. Ils n'aidaient pas les Gaïa de quelque façon que ce soit ! Ils sont venus ici uniquement dans le but d'utiliser la grande technologie que les Gaïa ont créée !
Cette civilisation était bâtie par les "Anciens", que les Gaïa regardent comme étant leurs "honteux ancêtres aux tendances suicidaires".
Jusqu'à aujourd'hui, les Deva et les Asura ont caché cette vérité des Gaïa pour que leurs privilèges persistent !
Vous vivez dans un monde préétabli à l'avance. Il est temps d'ouvrir les yeux et de voir la vérité en face ! Si vous n'ouvrez pas les yeux sur la réalité, vous vivrez exploités à jamais ! Levez-vous et combattez !"

Ces mots parvinrent aux quatre coins de Gaïa en un éclair. Au début, seules quelques personnes semblaient être intéressées. Mais ce discours parvint au fil du temps aux oreilles de plus en plus de personnes, et il changea la manière de vivre et de penser des gens. Les rangs de la Sorcière grossirent de façon considérable, si bien que sa puissance devint rapidement incontrôlable...

CHAPITRE 4 - CHASSE À LA SORCIÈRE

Les forces alliées des Deva, Asura et Gaïa se mirent en marche. Leur première action fut d'interdire qui que ce soit de parler de la Sorcière. S'en suivit une véritable traque...

L'alliance envoya ses meilleures troupes pour capturer la Sorcière vivante. Nombreux furent ceux qui la défendirent, et beaucoup de personnes virent la mort arracher leurs vies inutilement.

Bien que les plus puissants paladins et les plus rusés des assassins Asura fussent envoyés, la Sorcière et ses partisans parvinrent à les repousser sans difficulté. Des rapports ont même énoncé que lors de la chasse, la Sorcière utilisa des pouvoirs si puissants qu'elle pouvait partager les cieux en deux.

Ce fut un long et pénible combat, mais la Sorcière et ses adeptes ne pouvaient plus résister au nombre incroyable des forces alliés, qui réussirent enfin à la capturer.

Une fois capturée, on l'amena devant un tribunal. Sa sentence fut le bûcher purificatoire, pour les bouleversements mondiaux qu'elle avait commis. Les juges ne commentèrent pas les questions concernant la "vérité" dont la Sorcière avait parlé. Ils ne confirmèrent pas son existence, mais ne l'infirmèrent pas non plus.

Beaucoup de personnes vinrent voir la Sorcière brûler sur le bûcher. D'aucuns dirent qu'elle maudit chaque être vivant dans le monde. D'autres affirmèrent qu'elle ne dit mot ni ne cria alors que son corps se consumait.
Cependant depuis ce jour, l'histoire de la "Sorcière" passa de génération en génération. Aujourd'hui encore, le simple mot "sorcière" rappelle à tout Gaïa ce qui s'est passé jadis. Le mot "sorcière" est désormais synonyme de peur.

Source : site officiel
dernière mise à jour
-Wil- 2012-07-29


~ REMARQUES & CORRECTIONS ~
Une correction à faire ? Une amélioration à apporter ? Laissez un message. (question = forum)


(Les messages sont supprimés régulièrement.)



Pseudo :
Message :
Code : 1402   (Recopiez le code ci-contre avant d'envoyer votre message)